AccueilRoland GarrosBotton : "Il nous faut pouvoir offrir les infrastructures et l’émotion"

Botton : « Il nous faut pouvoir offrir les infrastructures et l’émotion »

-

L’inquiétude gagne les rangs de la Fédération fran­çaise de tennis depuis la déci­sion néga­tive de rappor­teur public concer­nant le projet de moder­ni­sa­tion et d’ex­ten­sion du stade Roland Garros. Jérémy Botton, nouveau direc­teur général, s’alarme comme il le déclare dans Le Figaro.

« Sans la moder­ni­sa­tion du site, tout s’effondre. On n’est pas menacés pour l’ins­tant, mais si les travaux sont tota­le­ment compromis, alors là, oui… (…) Notre souhait reste celui de cultiver notre diffé­rence. Les autres tour­nois du Grand Chelem se tirent la bourre sur la taille, nous restons sur le créneau des infra­struc­tures et la qualité des services. Nous préfé­rons rester un petit hôtel 5 étoiles, plutôt qu’un grand hôtel imper­sonnel près d’un aéro­port. Faire vivre une émotion qu’on ne vivrait pas sur son canapé ou son smart­phone. Il nous faut pouvoir offrir les infra­struc­tures et l’émotion. Il faut des infra­struc­tures de qualité. On n’offre pas les services que les joueurs et les spec­ta­teurs sont en droit d’at­tendre. On est limite. On n’est pas à l’abri. On voit Indian Wells et la Chine se déve­lopper. On a une histoire, un patri­moine mais on a vu des Grands Prix de Formule 1 dispa­raître du calendrier. »

Si tu veux gagner une paire de Jet, la nouvelle chaus­sure de chez Babolat, il suffit de répondre à une ques­tion sur la page Facebook de Welovetennis.fr ! Alors n’hé­site pas et clique vite ici !