AccueilRoland GarrosCollins à propos de sa maladie : « Parler avec d’autres femmes aide…

Collins à propos de sa maladie : « Parler avec d’autres femmes aide beaucoup »

-

Danielle Collins dispu­tait aujourd’hui son premier match depuis son inter­ven­tion chirur­gi­cale, inter­ven­tion subie car elle souf­frait de la maladie d’endométriose. L’Américaine a gagné son premier tour contre Wang Xiyu (6–2, 4–6, 6–4). Mais l’essentiel était ailleurs. Après des mois très compli­qués, elle se sent beau­coup mieux et prends de nouveau du plaisir à jouer au tennis.

« J’ai beau­coup d’amies, de membres de la famille, voire d’in­con­nues qui m’ont contactée en me disant qu’elles aussi avaient été frap­pées par l’endométriose. Je suis contente que cette commu­nauté se forme. Parce que quand on a ce type de problème, on se sent très isolée, on a un peu peur. On se sent seul. J’ai l’im­pres­sion d’être au bout du tunnel, alors si je peux partager mon expé­rience et aider les autres en leur donnant des infor­ma­tions que peut‐être elles n’ont pas… J’ai eu la chance d’avoir une amie dans ma vie qui souf­frait d’endométriose et qui m’a aidée à décrypter ce que j’avais. Le fait de parler avec d’autres femmes, cela aide. »

Instagram
Twitter