AccueilRoland GarrosDelaître : « Au final, c’est la moins mauvaise solution »

Delaître : « Au final, c’est la moins mauvaise solution »

-

Joint dans l’après‐midi, Olivier Delaitre, vain­queur de la Coupe Davis en 1991 et qui fait main­te­nant partie du staff de la All In Académie, est revenu pour WeLoveTennis sur le choix de la direc­tion de Roland‐Garros de reporter son édition 2020 à l’au­tomne (20 septembre au 4 octobre) : « Roland‐Garros est un tournoi du Grand Chelem, c’est mieux qu’il se joue. Le main­tenir à sa date n’était plus possible, je le comprends. Après sur le côté sportif, j’ai envie de dire que les joueurs seront dans le rythme. Une semaine c’est court, certes, mais il fut un temps où il y avait que 15 jours entre Roland‐Garros et Wimbledon. Au final, mais cela n’en­gage que moi, c’est la moins mauvaise solution. »

Instagram
Twitter