Accueil Roland Garros Disqualifié après un test posi­tif au Covid, Verdasco est furieux contre Roland…

Disqualifié après un test positif au Covid, Verdasco est furieux contre Roland Garros

-

Les tests pour le Covid‐19 réa­li­sés par le tour­noi de Roland Garros risquent de faire encore beau­coup par­ler. Après l’af­faire Damir Dzumhur et de son coach qui veulent por­ter plainte contre le Grand Chelem pari­sien, c’est au tour de Fernando Verdasco d’ex­pri­mer sa colère envers ces tests et l’organisation. 

Porteur du virus en août mais asymp­to­ma­tique, le joueur espa­gnol a res­pec­té une période de qua­ran­taine avant de reve­nir s’en­traî­ner et de se refaire tes­ter, néga­ti­ve­ment, à de nom­breuses reprises. Ça été le cas sur les dif­fé­rents tour­nois pré­vus au calen­drier ATP comme Rome (défaite au pre­mier tour des qua­li­fi­ca­tions) et à Hambourg. Bien que apte à jouer en Allemagne, le 58e mon­dial a pré­fé­ré se pré­ser­ver pour Roland Garros.

Sauf qu’en arri­vant à Paris, il a été le seul de son entou­rage tes­té posi­tif au Covid‐19. Logiquement dis­qua­li­fié, il est ensuite ren­tré chez lui et a effec­tué trois tests qui se sont révé­lés néga­tifs. Verdasco a bien deman­dé au tour­noi d’en réa­li­ser un nou­veau, sans suc­cès. Dans une lettre adres­sée publi­que­ment aux orga­ni­sa­teurs, il a expri­mé une injus­tice et une colère envers l’événement.

« Cela pour­rait arri­ver à n’im­porte quel joueur ou à son équipe, et à mon avis, nous devrions au moins avoir la pos­si­bi­li­té de faire de nou­veaux tests pour évi­ter les dis­qua­li­fi­ca­tions directes injustes et pour don­ner la sécu­ri­té aux joueurs. S’il reste suf­fi­sam­ment de temps pour se faire tes­ter à nou­veau, notre demande de les faire faire ne doit pas être refu­sée, a écrit la gau­cher avant de s’en prendre direc­te­ment au Grand Chelem. Je veux faire part de ma frus­tra­tion et de mon indi­gna­tion totales envers l’or­ga­ni­sa­tion de Roland Garros, pour avoir enle­vé mon droit de par­ti­ci­per à cet évé­ne­ment impor­tant sans même me don­ner la pos­si­bi­li­té de faire un autre test avec un nou­vel échan­tillon pour confir­mer que le résul­tat du pre­mier pour­rait être une erreur ».

Instagram
Twitter