Accueil Roland Garros Djokovic-Nadal, c'est du 51-49

Djokovic-Nadal, c’est du 51-49

-

Ce jour dans les colonnes de l’Equipe, Cédric Pioline parie sur Rafael Nadal et Fabrice Santoro débute en expliquant que c’est du 50-50 mais que s’il était obligé d’en choisir un ce serait Novak Djokovic.

La rédaction de We Love Tennis est dans le même cas. Bien sur que Rafael Nadal a été présent sur ce tournoi mais il faut bien reconnaître qu’il n’a pas joué des gros calibres et que lors de son match face à Sinner, il a été plus que bousculé. On aurait d’ailleurs aimé voir sa réaction s’il avait été mené car c’est une situation qu’il n’apprécie pas.

Même s’il arrive plus frais que Novak, son jeu est moins tranchant et surtout sa longueur de balle n’est pas toujours au rendez-vous. Après comme le soulignait judicieusement Cédric Pioline, Rafael Nadal sait déjà qu’il devra souffrir et qu’il est prêt à tout donner, plus qu’ailleurs, étant donné la valeur symbolique d’un titre sur cette terre-battue qu’il chérit tant.

Au final, on pense donc que c’est la palette des options que possède Djokovic qui pourra faire la petite différence même si cette finale reste très indécise.

Si pour désigner le vainqueur on a un vrai doute, ce doute n’existe pas vraiment en terme d’intensité et de combat. Cette finale devrait être disputée avec des longs échanges car les conditions de jeu et les balles ne permettent pas finalement d’autres options.

Instagram
Twitter