AccueilRoland GarrosGaston, l'imprévisible, dégoûte De Minaur au super tie-break, dingo

Gaston, l’imprévisible, dégoûte De Minaur au super tie‐break, dingo

-

Il se passe toujours quelque chose sur un court dans la capi­tale quand Hugo a décidé de mettre le feu. L’Australien Alex de Minaur comme Carlos Alacaraz va se souvenir long­temps de ce duel en 5 manches dans une ambiance de dingue (4–6, 6–2, 6–3, 0–6, 7–6 (4)) et un super tie‐break de fou.

5 sets où le Tricolore a toujours tricoté, distillé ses amor­ties, ses balles molles, son lift, son slice, en gros toute la palette d’un joueur de tennis qui cherche toujours et encore à embrouiller son adver­saire. Au final, De Minaur est devenu fou surtout au moment de conclure d’au­tant qu’il menait 3–0 dans l’ul­time manche après avoir remporté la 4ème : 6–0.

Cette victoire ouvre donc un peu le tableau au fran­çais puisque de Minaur était la tête de série 19 du tableau.

Un exploit de plus et surtout une autre façon de jouer au tennis loin des stan­dards modernes où seule la puis­sance compte, rafraî­chis­sant ! A noter aussi une statis­tique éton­nante, il y a eu 21 breaks dans le match.