Accueil Roland Garros Inoxydable Nadal

Inoxydable Nadal

-

Battre Rafael Nadal à Rome n’est pas la même chose qu’à Roland‐Garros. Diego Schwartzman l’a très (trop) vite com­pris ce ven­dre­di. Quand on joue face à l’Espagnol sur le Philippe‐Chatrier, on affronte non seule­ment le meilleur joueur sur terre bat­tue mais aus­si le poids de l’histoire.

Rafael Nadal est ren­tré dans cette demi‐finale avec l’œil du tigre. Il a tout de suite mis l’agressivité néces­saire et n’a jamais des­ser­ré l’étreinte sur l’Argentin. Il l’emporte en trois sets : 6–3, 6–3, 7–6(0) en 3h10 de jeu. Et pour­tant, Diego a fait son match.

Le 1er set fut le plus accro­ché. Rafael Nadal breake deux fois et se fait prend son ser­vice une fois. Il s’en sort avec 17 coups gagnants !

« Rafa » n’a ensuite jamais été inquié­té dans ce deuxième set. Il le rem­porte en ayant concé­dé aucune balle de break. Son taux de réus­site der­rière son 1er ser­vice est encore mon­tré d’un cran pour atteindre 77 %.

La der­nière manche fut sur­pre­nante. « El peque » est reve­nu d’un 3–1, 0–40. De nou­veau bre­ké, il recolle encore. Il s’offre trois pré­cieuses balles de break à 5–5. Le numé­ro 2 mon­dial, bien sûr, les sauve. Le tau­reau de Manacor ter­rasse fina­le­ment son adver­saire dans le tie‐break, ne lui lais­sant pas un point. Perfectionniste, Nadal regret­te­ra sûre­ment ses quelques volées ratées (2 sur 5). Il se rat­trape dans ce domaine sur l’en­semble de la ren­contre : 15 points gagnés sur 20 joués au filet.

Rafael Nadal a réa­li­sé le meilleur match de sa sai­son. Il fait le plein de confiance avant dimanche. Il joue­ra pour un 13ème Roland‐Garros. Et sur­tout, un 20ème titre en Grand Chelem pour éga­li­ser Roger Federer…

Instagram
Twitter