AccueilRoland GarrosLa gloire pour Krejcikova

La gloire pour Krejcikova

-

Avant les Internationaux de Strasbourg la semaine précé­dant Roland‐Garros, Barbora Krejcikova n’avait jamais remporté le moindre titre en simple. Avant cette quin­zaine, elle n’avait jamais fait mieux non plus qu’un 8es de finale en Grand Chelem, déjà à la Porte d’Auteuil en 2020. À 25 ans, la Tchèque remporte fina­le­ment l’édi­tion 2021 des Internationaux de France : 6–1, 2–6, 6–4 en 1h58 contre Anastasia Pavlyuchenkova. 

Barbora Krejcikova (33e) et Anastasia Pavlyuchenkova (32e) jouaient leur première finale de Grand Chelem toutes les deux. Cette situa­tion arri­vait pour la 9e fois seule­ment depuis le début de l’ère Open en 1968. Forcément, l’as­pect mental comp­tait encore plus que dans un autre match. D’autant plus que leur présence ce samedi faisait office de surprise. Barbora Krejcikova, calme et déter­minée, se montrait impé­riale dans le 1er set, en étant plus agres­sive que son adver­saire jugée plus puis­sante. Malgré une douleur à la cuisse et une inter­ven­tion médi­cale, Anastasia Pavlyuchenkova reve­nait dans la partie, bien aidée par le relâ­che­ment de son adver­saire. Comme contre Stephens, Gauff et surtout Sakkari, Krejcikova, plus solide pendant 2 manches, n’a pas permis à son adver­saire d’im­poser son jeu dans les moments impor­tants. Elle l’emporte sur sa 4e balle de match.

Déjà vain­queure de Roland‐Garros et Wimbledon en double, Barbora Krejcikova prouve toutes ses qualités en simple. Elle reste sur 13 victoires d’af­filée. Et elle peut réaliser dimanche matin un doublé histo­rique en cas de sacre avec sa parte­naire Katerina Siniakova. La dernière joueuse à avoir remporter Roland‐Garros en simple et en double la même année était Mary Pierce, en 2000.

Instagram
Twitter