AccueilRoland GarrosLa semaine qui chan­ge­rait tout

La semaine qui changerait tout

-

Pour l’ins­tant les données sont simples. L’US Open se termine le 13 septembre et Roland‐Garros débute le 20, soit une petite semaine entre deux tour­nois du Grand Chelem. Ce fut d’ailleurs un argu­ment soulevé par tous les spécia­listes pour expli­quer que cela n’avait pas de sens. 

Depuis, les choses ont évolués dans les discus­sions, mais rien n’est inscrit dans le marbre. Il semble bien que la tendance soit de commencer Roland‐Garros une semaine plus tard et donc de laisser plus de temps pour créer sur quinze jours une mini période de prépa­ra­tion sur terre battue. 

On sait que Madrid est en pole pour y parti­ciper puisque la Caja Majica béné­ficie de courts avec des toits rétrac­tables. L’autre candidat est bien sur le tournoi de Rome, qui est la source prin­ci­pale de finan­ce­ment du tennis en Italie. On comprend donc que ce choix peut avoir un impact très impor­tant à la fois spor­ti­ve­ment et économiquement. 

Une nouvelle commu­ni­ca­tion des instances est prévue à la mi‐juin pour le calen­drier à partir du 1er août (le circuit est suspendu jusqu’au 31 juillet).

Instagram
Twitter