AccueilRoland GarrosL’AFLD, comme avant

L’AFLD, comme avant

-

Connaissant les diffi­ciles rela­tions entre l’ITF et l’Agence Française de Lutte Anti‐Dopage, nous nous sommes inter­rogés sur les réper­cus­sions que pouvait avoir le report de la finale de Roland Garros au lundi. L’on sait que l’ITF, qui se conserve la charge de la lutte anti‐dopage dans le tennis, refuse à l’AFLD le droit d’ef­fec­tuer des prélè­ve­ments durant Roland Garros – excep­tion faite en 2009 et non répétée. Ce lundi n’aura pas dérogé à la règle, l’AFLD n’a pas eu plus droit qu’a­vant de réaliser ses contrôles. L’organisation tente actuel­le­ment de calmer ses rapports parfois houleux avec l’ITF, afin de pouvoir être plus active lors des tour­nois de Bercy et de Roland Garros.

Votre envoyé spécial, en direct de Roland Garros.

Article précé­dentLes résul­tats de lundi
Article suivantPassing shot version Nadal
Instagram
Twitter