AccueilRoland GarrosLe focus du jour

Le focus du jour

-

Un de plus pour Rafael Nadal. Cet après midi l’Espagnol dispu­tera son huitième quart de finale à Roland Garros face à Stanislas Wawrinka. Un Espagne‐Suisse sûre­ment plus accroché qu’en foot­ball ? Pas forcé­ment… Rafa est l’in­con­tes­table favori de ce tournoi au vu de sa saison (déjà six titres !) et de son histoire sur la terre de la porte d’Auteuil. Quant au compa­triote de Federer, malgré un match mara­thon en cinq manches face à Gasquet, il possède quelques armes, son revers par exemple, pour contrer Nadal.

Stanislas Wawrinka : « Ce qui m’ins­pire, c’est de voir les stades à Roland Garros, les diffi­cultés que c’est pour rentrer sur le terrain pour le jouer. Qu’est-ce qui m’ins­pire ? Mon niveau de jeu, ma confiance et essayer de rentrer sur le terrain pour tout donner. Je connais la diffi­culté de jouer Rafa en plus sur terre battue en 5 sets, cela va être compliqué et diffi­cile. Il va falloir tenter des choses, essayer et voir ce que cela peut donner. »

Rafael Nadal : « Je pense que, si je veux atteindre les demi‐finales, il va falloir que je joue de façon remar­quable contre Wawrinka. Je me sens bien. Je suis en quarts de finale. Voilà. C’est un fait. C’est une bonne nouvelle. Je continue de gagner mes matches sans perdre un set. Favori, on verra. »

La tâche s’an­nonce diffi­cile pour Stan Wawrinka sur le central cet après midi. Pas seule­ment parce qu’il affronte un joueur qu’il n’a jamais battu en neuf confron­ta­tions, ce qui n’est jamais évident, mais parce qu’il se dresse devant le proprié­taire des lieux, le patron de la terre battue. Heureusement pour lui le Suisse a proposé cette année et, notam­ment, en huitième de finale face à Richard Gasquet un tennis très effi­cace. Puissant. Offensif. Il a réussi 92 coups gagnant face au Français et a pu compter sur l’ef­fi­ca­cité de son revers, dont il est réputé être un vrai spécia­liste. Seule ombre au tableau : les quatre heures passées sur le court lundi ont forcé­ment laissé des traces. Le Suisse a d’ailleurs fait appel au kiné à deux reprises, avec un problème à la cuisse droite en prime.

Rafael Nadal a, lui, vécu un match plus tran­quille au dernier tour. Japonais au menu de l’ogre Nadal, qui a dévoré Kei Nishikori en trois sets. Hormis ce huitième, Nadal n’a pas réalisé un Roland Garros aussi domi­na­teur qu’à son habi­tude. Il n’a jamais été vrai­ment dérangé, mais les matchs du roi de la terre battue sont moins à sens unique qu’au­pa­ra­vant, à l’image de ses deux sets laissés en route. Certes, rien de trop inquié­tant… mais intri­guant. Quand on parle de Rafael Nadal sur l’ocre, on pense tout de suite a des rencontres écra­santes. Ce ne sera pas forcé­ment les cas face a Wawrinka, beau­coup plus armé que le Japonais. L’Espagnol reste assu­ré­ment le favori de ce quart de finale, et proba­ble­ment du tournoi. Mais bon, sait‐on jamais, Tsonga a bien battu Federer en trois sets et un autre revers à une main, Daniel Brands, a déjà réussi à prendre une manche à l’ami Rafael !

Le gagnant de cette rencontre retrou­vera en demi finale le vain­queur du match Djokovic‐Haas. Un dernier défi avant une finale face à Tsonga ou Ferrer. Faites vos jeux…

sondage

Article précé­dentDeutsche Qualität ?
Article suivantLe focus du jour
Instagram
Twitter