AccueilRoland GarrosLe focus du jour

Le focus du jour

-

C’est THE match. Le Big Day comme dirait nos confrères outre‐Manche. Les demi‐finales hommes et la confron­ta­tion tant attendue entre Novak Djokovic et Rafael Nadal. Deux cham­pions, une place en finale. Un match pour rentrer dans la légende…

« Je veux gagner Roland Garros ». Novak Djokovic ne se cache pas. depuis le début de l’année le Serbe assène ses objec­tifs pour la saison. Son objectif. Remporter le seul tournoi du Grand Chelem qui manque à son palmarès. Épingler la dernière distinc­tion qui lui manque dans une carrière déjà presque parfaite. Novak Djokovic est remonté à bloc cette saison. Et ce n’est pas Rafael Nadal qui va lui faire peur. Pourtant, c’est un adver­saire qui ne lui réussit pas des masses. 34 confron­ta­tions déjà, pour 19 victoires du Majorquin et 15 pour Nole. Sur le papier, léger avan­tage Rafa. Oui mais… Djokovic n’a réussi que trois fois à prendre le dessus sur son adver­saire du jour sur terre battue, en 15 duels. Cela peut paraître maigre, mais lors­qu’on y repense, face à Nadal, il s’agit déjà d’une énorme perfor­mance. Une perfor­mance qui fait de Novak l’ul­time rempart au huitième sacre de l’Espagnol à Paris. D’autant qu’il a brouillé les cartes en rempor­tant le tournoi de Monte‐Carlo cette année.

Conséquence directe, « Djokovic partira favori » pour Nadal. Un peu osé de la part d’un joueur n’ayant perdu qu’un seul match dans toute sa carrière Porte d’Auteuil. Un jour de mai 2009 face à un Robin Soderling complè­te­ment injouable. Car Rafa à Roland Garros, c’est 57 victoires pour une seule petite défaite. De quoi en décou­rager plus d’un. Nous parlions d’un match pour entrer dans la légende ? Pour Djoko, il s’agit de devenir le second être humain à faire tomber l’ogre Majorquin dans son jardin privé, et ainsi s’of­frir (soyons réaliste) le dernier trophée du Grand Chelem qui lui manque. Le fameux « Djoko Slam » serait alors encore possible pour le Serbe qui a déjà remporté l’Open d’Australie en début d’année. Pour Nadal, il s’agit tout simple­ment d’ac­cen­tuer sa domi­na­tion sur terre battue. Comme si c’était encore néces­saire. Mais surtout, prouver à tout le monde qu’a­près une absence de plus de 7 moins, il peut revenir à la compé­ti­tion, et mettre fin à toute concur­rence. Un match, un duel, un Histoire. Messieurs, à vous de jouer.

sondage

Instagram
Twitter