AccueilRoland GarrosL'oeil de la photographe

L’oeil de la photographe

-

De l’ombre à la lumière. Simona Halep vit un rêve éveillé dans ce Roland Garros. Elle qui dispu­tera sa première finale de Grand Chelem. Elle qui flir­tait encore avec le top 50 fin 2012. Elle qui n’avait jamais franchi le deuxième tour Porte d’Auteuil. De l’ombre à la lumière. Comme pour mieux symbo­liser le retour de ce ciel sans nuages sur la terre pari­sienne. Pleins feux, pleins phares, plein soleil sur la Roumaine. De quoi se sentir pousser des ailes. Le paradis n’est plus qu’à un match.

    1. Nadal pense déjà à Murray !

    2. Tout ça pour ça…

    3. Monfils, le conte d’une folie (pas) ordinaire…