AccueilRoland GarrosMladenovic : « Qu’est‐ce que vous ne comprenez pas dans : « Je…

Mladenovic : « Qu’est‐ce que vous ne comprenez pas dans : « Je ne me sentais pas bien. » ?

-

On a décidé pour que vous compre­niez bien l’at­mo­sphère qu’il peut régner en confé­rence de presse de vous retrans­crire celle de Kristina Mladenovic après sa défaite cuisante face à Kontaveit (6–2, 6–0). Cela fait froid dans le dos et résume aussi ce que peut être le dialogue entre médias et une joueuse pro qui a décidé de ne pas commu­ni­quer, voir de ne pas tota­le­ment pas assumé un « fiasco » alors même que le but n’était pas de l’ac­ca­bler. Cela tranche forcé­ment avec les jolies phrases de la Tricolore après sa victoire au 1er Tour.

Bonjour. C’est une perte diffi­cile, est‐ce que tu peux résumer ce qui s’est passé aujourd’hui sur le court avec tes propres mots ?
Oui, c’était une journée diffi­cile, pas grand‐chose à dire. Ce n’était pas une bonne journée pour moi. Je ne vais pas rentrer dans le détail, mais je ne me sentais pas bien aujourd’hui sur le court. 

Tu peux nous expli­quer ce qu’il s’est passé sur le court ? Tu as très bien démarré et à partir du cinquième jeu, on a l’im­pres­sion que quelque chose s’est cassé. Tu peux nous expli­quer comment tu l’as senti sur le court ?
Comme j’ai dit en anglais, si je peux résumer, cela a été un jour sans. Je ne vais pas rentrer dans le détail parce qu’il n’y a rien à dire sur le match d’au­jourd’hui. C’est un jour sans. Malheureusement, je ne me sentais pas bien aujourd’hui. 

Est‐ce un problème sur le long terme ? Comment tu vois la suite du coup ? Cela peut‐il t’handicaper pour plusieurs jours ?
Encore une fois, je n’ai pas envie de rentrer dans le détail. Cela arrive des jours sans. C’est diffi­cile quand on est athlète. Encore une fois, je ne vais pas rentrer dans le détail. Je ne me sentais pas bien aujourd’hui, c’est aussi simple que ça. Il n’y a pas la place pour d’autres commen­taires vu le match et ce que cela a donné. Il n’y a pas grand‐chose à dire, si ce n’est, voilà, ce que je vous ai dit là. 

Je me permets d’in­sister. Tu es blessée ou tu as eu une gêne ?
Non, pas blessée. Tout va bien niveau santé.

C’était donc plutôt dans la tête ?
Qu’est‐ce que vous ne comprenez pas dans : « Je ne me sentais pas bien. » ?

Instagram
Twitter