AccueilRoland GarrosMonfils, la force tranquille

Monfils, la force tranquille

-

Gaël Monfils a tout simple­ment étouffé son vis‐à‐vis aujourd’hui… Il n’était pas le plus puis­sant, ni le plus incisif, mais le plus déter­miné sans aucun doute. La Monf’ n’a rien lâché du début à la fin. Il était partout. Il a certes visité, les quatre coins du court à plusieurs reprises, mais Gulbis voyait tout revenir. C’est d’ailleurs une assez belle perfor­mance pour lui d’avoir frappé 57 coups gagnants. A côté, le Français paraît bien en de‐ça avec ses 35 coups gagnants. Mais la diffé­rence s’est faite dans les fautes directes où Gulbis, excédé de tout voir revenir, s’éner­vait et tentait de forcer la déci­sion. Résultat, 68 fautes directes pour lui, tandis que Monfils n’en a commis que 33. Dans un match où il n’a gagné que 4 points de plus que son adver­saire, nul doute que la diffé­rence s’est créée ici. « Sliderman » a égale­ment mieux négocié les points impor­tants avec 64% de balles de break convertis (7/11) alors que le Letton n’est qu’à 33% (4/12). Un Monfils zen, un Monfils effi­cace, un Monfils au troi­sième tour de Roland Garros !

Article précé­dentMonfils, le tournant ?
Article suivantCe que Monfils a dit à Gulbis
Instagram
Twitter