AccueilRoland GarrosNovak fonce vers Nadal

Novak fonce vers Nadal

-

On nous a vendu la night session comme un moment élec­trique et incom­pa­rable. On retiendra que lors de cette grande première avec du public cela a été le cas jusqu’à ce que l’hor­loge sonne 23 heures.

Dans un stade chaud, les deux cham­pions ont donc livré un duel d’un très haut niveau. Duel qui aurait pu se terminer avant le « gong » du couvre feu puisque le Serbe avait pris un départ de folie en empo­chant les deux premiers sets en mode GOAT (6–3, 6–2).

Et alors qu’il pensait que tout était plié, Matteo a commencé à se relâ­cher, a utilisé son coup droit massue. Bien aidé par son service il restait collé au Serbe et parve­nait dans le tie‐break à faire la diffé­rence, 8 points à 6.

Le public scan­dait alors des « on va rester » et c’est presque un autre match qui commençait.

Nole restait calme alors qu’il avait vendangé deux points dans le jeu décisif, Matteo en feu pous­sait la foule à l’aider.

A 22H54, l’écran géant ordon­nait donc le stade à se vider dans un calme relatif.

Les joueurs remet­taient le couvert à 23H15 dans un silence de cathé­drale. Et malgré l’arrêt aux « stands », le niveau restait le même.

Djokovic chutait lour­de­ment sur la balle de 3 partout en ayant l’in­tel­li­gence de lâcher sa raquette. Cela ne le pertur­bait pas plus que cela et il conti­nuait comme son adver­saire à être plus qu’ef­fi­cace sur sa remise en jeu.

On pensait donc forcé­ment à l’idée d’un tie‐break mais Djokovic volait le service de l’Italien au meilleur des moments pour boucler le match en 4 manches : 6–3, 6–2, 6–7, 7–5.

Le Serbe pouvait alors laisser éclater sa joie avec des cris que certains vont commenter comme étant ceux d’un fou tombé dans une transe temporaire.

Instagram
Twitter