AccueilRoland GarrosOsaka boycot­tera la presse : « Les orga­ni­sa­teurs pensent qu’ils peuvent ignorer la…

Osaka boycottera la presse : « Les organisateurs pensent qu’ils peuvent ignorer la santé mentale des joueurs, alors laissez‐moi rire »

-

Mercredi aux alen­tours de minuit, Naomi Osaka a balancé une bombe sur ses réseaux sociaux. Elle a annoncé son boycott de la presse pendant toute la durée de Roland‐Garros. La Japonaise semble vouloir dicter ses propres règles, même si elle sait qu’elle s’ex­pose à des sanc­tions. La numéro 2 mondiale aurait‐elle trouvé les coupables idéaux de ses mauvaises perfor­mances sur terre battue ? 

« J’espère que vous allez bien. Je vous écris pour vous dire que je ne ferai aucune confé­rence de presse pendant Roland‐Garros. J’ai souvent ressenti que les gens n’ont pas de consi­dé­ra­tion pour la santé mentale des athlètes, et cela se confirme quand je vois une confé­rence où lorsque j’y parti­cipe. Je me suis souvent retrouvé à répondre à des ques­tions qui ont déjà été posées plusieurs fois, ou des ques­tions qui sèment le trouble dans nos esprits, et je ne vais me soumettre à des gens qui doutent de moi. Ne pas parti­ciper aux confé­rences n’a rien de personnel envers le tournoi, et quelques jour­na­listes m’ont inter­viewé depuis que je suis jeune, et j’ai une rela­tion amicale avec la plupart d’entre eux. Cependant, si les orga­ni­sa­teurs pensent qu’ils peuvent conti­nuer à dire ‘parti­cipez ou vous rece­vrez une amende’, et conti­nuent à ignorer la santé mentale des athlètes qui sont la pièce centrale de cette coopé­ra­tion, alors laissez‐moi rire. Bref, j’es­père que le montant consi­dé­rable des amendes que je paierai ira à un orga­nisme de charité pour la santé mentale, » a tweeté Naomi Osaka…

« Je ne vais me soumettre à des gens qui doutent de moi » reste la phrase la plus marquante. La joueuse aux 4 Grands Chelems n’a peut‐être pas compris le rôle d’un journaliste…

Instagram
Twitter