Accueil Roland Garros Parmentier : « Je me rac­croche à Roland en sep­tembre. Le jour où…

Parmentier : « Je me raccroche à Roland en septembre. Le jour où la décision tombera, je re‐réfléchirai. »

-

Pauline Parmentier avant annon­cé qu’elle jouait sa der­nière sai­son après une car­rière bien rem­plie. Cette annonce avait été faite avant la crise liée au Covid‐19. 

Depuis la situa­tion a logi­que­ment chan­gé et beau­coup de proches lui expliquent qu’elle ne peut pas finir comme ça. C’est ce qu’elle a confié à nos confrères de l’Equipe : « Tout le monde me dit ça mais la  »com­pet » et les voyages ne me manquent pas. Forcément, on mène une vie fan­tas­tique. Quand Wimbledon a été annu­lé, j’a­vais un peu de nos­tal­gie. Mais dans la balance, ça signi­fie de repar­tir sur huit mois. Si je devais repar­tir, le but serait d’al­ler jus­qu’à Roland. Aujourd’hui, je suis 150e, ce qui signi­fie que je ne peux pas faire les tour­nois que je veux. Est‐ce que je suis prête à faire huit mois de chal­len­gers ? C’est com­pli­qué. Je me rac­croche à Roland en sep­tembre. Le jour où la déci­sion tom­be­ra, je re‐réfléchirai. Aujourd’hui, j’ai 34 ans et j’ai envie de pas­ser à autre chose. »

Instagram
Twitter