Accueil Roland Garros Pauline Parmentier, clap de fin

Pauline Parmentier, clap de fin

-

Comme elle l’a­vait annon­cé au début de l’an­née, Pauline Parmentier jouait sa der­nière sai­son. Logiquement béné­fi­ciaire d’une invi­ta­tion sur ce Roland‐Garros, elle s’est incli­née dans la nuit sur le court N°14 face à la Russe, Veronika Kurdermetova (42ème) : 2–6, 3–6.

Comme à son habi­tude, Pauline a tout don­né, et elle n’a jamais bais­sé les bras. 

Cette défaite est donc la der­nière sur le cir­cuit puisque elle va ran­ger sa raquette dans un pla­card. Pauline a gagné quatre titres WTA dans sa car­rière. Son meilleur clas­se­ment a été 40ème, c’é­tait en 2008. 

Elle a tou­jours été un pilier de l’équipe de Fed Cup et le suc­cès acquis l’an der­nier à Perth en Australie a été l’un des moments les plus forts de sa carrière.

Enfin, sa gen­tillesse et sa sim­pli­ci­té ont tou­jours été sou­li­gnées par les médias, elle était comme l’on dit dans le jar­gon une « bonne cliente ». Elle aurait sûre­ment aimé une fin plus spec­ta­cu­laire que cette défaite sur le court 14 à 23H20, un mar­di en automne du côté de la Porte d’Auteuil. 

C’est aus­si pour cela qu’elle a un peu cra­qué dans la deuxième manche en lâchant quelques larmes devant ses amis, sa famille, et ses proches du ten­nis comme Amélie Mauresmo. 

Bon vent Pauline.

Instagram
Twitter