AccueilRoland GarrosSantoro : "J'ai l'habitude de dire que quand Nadal commence à grimacer,...

Santoro : « J’ai l’habitude de dire que quand Nadal commence à grimacer, à dire qu’il a mal quelque part, pour nous ce serait pronostic vital engagé »

-

Alors que son état physique susci­tait énor­mé­ment d’in­quié­tude avant Roland‐Garros, Rafael vient de remporter deux combats de plus de quatre heures, face à Felix Auger‐Aliassime et Novak Djokovic, pour se quali­fier demi‐finales. Dans des propos rapportés par L’Equipe, Fabrice Santoro, ébloui par le match de mardi soir, parle de la résis­tance à la douleur de l’Espagnol. En exagé­rant un tout petit peu. 

« Ils ne sont pas comme nous, ils sont diffé­rents, ils règnent sur le tennis mondial avec Federer depuis près de vingt ans, ils nous proposent un tennis sans précé­dent, ils ont la même faim que lors­qu’ils ont débarqué sur le circuit. Rafael Nadal nous a laissés sans voix. Je pense qu’il a des douleurs inima­gi­nables quand il se lève le matin ou qu’il sort du terrain et j’ai l’ha­bi­tude de dire que quand Rafa commence à grimacer, à dire qu’il a mal quelque part, pour nous ce serait pronostic vital engagé… », a ironisé le consul­tant Prime Video.