AccueilRoland GarrosSébastien Torrent (sur les wild cards) : « On est dans une mascarade…

Sébastien Torrent (sur les wild cards) : « On est dans une mascarade habituelle »

-

Comme d’ha­bi­tude, les attri­bu­tions des invi­ta­tions pour Roland‐Garros suscitent des commentaires. 

Pour certains entrai­neurs, elles sont vécues comme des injus­tices comme le rapporte nos confrères de Ouest‐France.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que Sébastien Torrent, l’entraîneur de la Normande Alice Robbe (726e joueuse mondiale), ne mâche pas ses mots : « On est dans une masca­rade habi­tuelle. Ça pour­rait être un film dont le titre serait : « Petits arran­ge­ments entre amis ». Les diri­geants changent mais les déci­sions restent tout le temps les mêmes. Il n’y a aucune évolu­tion au niveau de l’éthique. On est dans du népo­tisme. Les diri­geants favo­risent l’ascension dans la hiérar­chie de joueurs qu’ils protègent au détri­ment des sélec­tions ordi­naires, au mérite. C’est très mépri­sant. Je n’ai aucune gêne, aucun scru­pule à dire ce que je pense. Je peux me regarder dans la glace et Alice aussi », a expliqué le coach normand qui pointe un dysfonc­tion­ne­ment lié aussi au clas­se­ment des joueurs qui ont reçu le précieux sésame : « Chez les garçons, il y a trois – 15 dans les qualifs. Et on n’invite pas des filles comme Jessika Ponchet ou Amandine Hesse, on est dans quel monde ? »

Il faut dire qu’il est diffi­cile de faire des choix surtout quand on sait ce que peut repré­senter dans une saison une place en quali­fi­ca­tions de Roland‐Garros ou dans le grand tableau. Il est vrai aussi que depuis près d’un demi‐siècle les critères de sélec­tion n’ont jamais été définis avec précision.

Instagram
Twitter