AccueilRoland GarrosToni Nadal : "Si Auger-Aliassime n'avait pas accepté ma décision, j'aurais cessé...

Toni Nadal : « Si Auger‐Aliassime n’avait pas accepté ma décision, j’aurais cessé d’être son entraîneur à ce moment précis »

-

Dans une inter­view accordée à la Cadena Ser, Toni Nadal est revenu sur sa déci­sion de ne pas soutenir son poulain, Felix Auger‐Aliassime, face à son neveu, Rafa. L’entraîneur espa­gnol a été satis­fait de la réac­tion du 9e mondial, en phase avec son caractère. 

« J’avais déjà convenu avec Félix que, au cas où ils s’af­fron­te­raient, je n’al­lais pas m’as­seoir dans le box de l’un ou l’autre, ni leur dire quoi que ce soit. Je lui ai dit que je préfé­rais que Rafa gagne et que je n’irais pas à ses derniers entraî­ne­ments, pour qu’il puisse travailler natu­rel­le­ment. C’est un garçon très poli, un jeune homme char­mant, et il l’a très bien pris, il peut se battre pour être le meilleur s’il améliore deux ou trois choses. Il a parfai­te­ment compris, il sait que Rafa est plus qu’un neveu pour moi et que je ne peux pas aller contre lui. S’il ne l’avait pas accepté, j’au­rais cessé d’être son entraî­neur à ce moment précis », a assuré l’oncle Toni.