Accueil Roland Garros Tsitsipas : « J’avais une page Facebook que j’ac­tua­li­sais constam­ment avec des nouvelles…

Tsitsipas : « J’avais une page Facebook que j’actualisais constamment avec des nouvelles de Federer, Nadal et Djokovic »

-

Lors de sa confé­rence de presse, le Grec a été inter­ro­gé sur l’i­dée que cet exer­cice de questions‐réponses pou­vaient être rébar­ba­tif. Et la réponse de Stefanos Tsitsipas a été plus que sur­pre­nante : « J’ai quelque chose d’in­té­res­sant à dire et j’ai tou­jours vou­lu le dire : j’é­tais jour­na­liste à 11 ou 12 ans. J’avais une page Facebook que j’ac­tua­li­sais constam­ment avec des nou­velles de Federer, Nadal et Djokovic. Cela s’ap­pe­lait Tennis Court ITN et j’é­tais dedans tous les jours après l’é­cole ; je véri­fiai les résul­tats et je regar­dais tout ce qui se pas­sait pour les lea­ders du ten­nis de l’é­poque et donc je com­prends bien le jour­na­lisme et ce monde par­ti­cu­lier » a com­men­té Stefanos. 

Par la suite il a pré­ci­sé qu’il appré­ciait sur­tout les ques­tions déca­lées : « Parfois, je vais vous dire, il est dif­fi­cile que ce soit tou­jours les mêmes ques­tions, les mêmes réponses. J’ai un peu l’im­pres­sion de me répé­ter encore et encore mais j’aime bien jus­te­ment les jour­na­listes qui me posent des ques­tions inat­ten­dues, qui sortent des sen­tiers bat­tus, des ques­tions qui ne sont pas liées à mon match de ten­nis ou qui, tout en ayant trait au match de ten­nis, per­mettent de déblo­quer quelque chose en moi qui me per­met de m’ex­pri­mer de manière plus ouverte et de vous don­ner davan­tage d’informations »

Instagram
Twitter