AccueilRoland GarrosTsitsipas, première !

Tsitsipas, première !

-

C’est à Roland Garros que Stefanos Tsitsipas jouera sa première finale de Grand Chelem. Une grande première égale­ment pour la Grèce. Pour sa troi­sième demi‐finale consé­cu­tive en majeur, Stefanos passe enfin le cap. Dans un match diffi­cile à lire, il s’im­pose en 5 sets contre Alexander Zverev (6–3, 6–3, 4–6, 4–6, 6–3). Numéro un à la race et très perfor­mant sur terre battue cette saison, il y a une forme de logique à le voir atteindre la finale. A 22 ans, il tentera de montrer que la Next Gen est prête à prendre (enfin) le pouvoir.

Un peu tendu, Sascha fait cadeau d’entrée de son jeu de service. Trop loin de sa ligne, le 6ème mondial essaie de bloquer « Tsitsi » côté revers mais n’y parvient pas. Pareil dans le deuxième acte. Trop fragile derrière sa seconde balle (2/11 sur le set), il encaisse six jeux de rang. En face, Tsitsipas est solide comme un roc. Ses stats peu flat­teuses (5 coups gagnants pour 19 fautes directes après les deux premiers sets) ne reflètent pas la qualité du tennis qu’il propose. Adroit au filet, il parait serein. On ne voit pas trop comment la machine pour­rait dérailler.

Mais progres­si­ve­ment, Zverev met davan­tage d’intensité dans ses frappes. Plus relâché, il remporte les longs échanges, gagnés jusque‐là par le 5ème mondial. Enfin porté vers l’avant, il remporte les 3ème et 4ème sets grâce notam­ment à de grosses premières (il ne perd que 4 points sur son enga­ge­ment dans la 4ème manche). 

Difficile de parier sur le vain­queur au départ de cet ultime set. Finalement, c’est Tsitsipas, meilleur physi­que­ment, qui rejoint la finale. Le Grec a joué avec le feu. Il empoche la plus belle victoire de sa carrière, avant, peut‐être, celle de dimanche. Mais face à Novak Djokovic ou Rafael Nadal, un tel passage à vide sera sanctionné.

Instagram
Twitter