AccueilRoland GarrosUn braquage signé Alcaraz

Un braquage signé Alcaraz

-

Au bord du gouffre dans la quatrième manche où il a sauvé une balle de match face à un Albert Ramos plus expé­ri­menté que jamais, Carlos Alcaraz s’en est fina­le­ment sorti après une partie assez excep­tion­nelle marquée par de nombreux points de « maboules ». 

Comme l’avait expliqué en confé­rence de presse avec beau­coup d’hu­mi­lité Alexander Zverev, les tour­nois du Grand Chelem restent des évène­ments à part et il n’est jamais simple de pouvoir les maitriser dès les premiers actes. Aujourd’hui, Carlos Alcaraz l’a vérifié comme d’autres grands cham­pions avant lui. 

Longtemps dominé et embêté par son compa­triote plus âgé de 15 ans, le prodige et récent vain­queur du Masters 1000 de Madrid a prouvé qu’il était bien un joueur à part. Grâce à des qualités physiques de très haut niveau et une déter­mi­na­tion sans faille, le favori du tournoi derrière Novak Djokovic et Rafael Nadal avance fina­le­ment vers le trosième tour même si l’af­faire aurait pu très mal tourner. 

Il s’im­pose fina­le­ment, 6–1, 6–7(7), 5–7, 7–6(2), 6–4, après 4h40 de jeu et affron­tera le vain­queur du match entre Richard Gasquet et Sebastian Korda. 

Pour infor­ma­tion, il n’y a eu que deux joueurs dans toute l’his­toire du tournoi qui ont soulevé le trophée après avoir sauvé au moins une balle de match durant la quin­zaine (Panatta et Gaudio). On pose ça là…