AccueilRoland GarrosUn jour, un match : Federer‐Nadal

Un jour, un match : Federer‐Nadal

-

Chaque jour de cette semaine, nous vous propo­sons un match de légende qui a marqué les esprits, et l’his­toire du tennis. Une rencontre dont on se souvient encore.

Finale de Wimbledon 2008. Roger Federer est opposé à Rafael Nadal, comme un mois aupa­ra­vant à Roland Garros. Federer règne en maître absolu sur le gazon londo­nien depuis 2003. Rafa veut une seule chose, mettre fin à cette domi­na­tion. En finale de Roland Garros, l’Espagnol a corrigé le Suisse sur le score de 6–1 6–3 6–0. Roger veut sa revanche dans son jardin. La finale promet une belle oppo­si­tion entre les deux meilleurs joueurs du monde. Rafa se montre très agressif et remporte les deux premières manches 6–4 6–4. Le public londo­nien n’en revient pas. Le monde du tennis est sous le choc. Roger est en passe de . La pluie s’in­vite alors aux festi­vités. Une inter­rup­tion d’1h21 salva­trice pour Roger. Car le numéro un mondial se refait une santé. Plus agressif, il vient plus souvent au filet. Son service a retrouvé ses lettres de noblesse. Il remporte un premier tie break qui lui permet de revenir à deux sets à un. Avant de se retrouver dans un nouveau jeu décisif qui va défi­ni­ti­ve­ment faire basculer le match dans l’ir­réel. A 7–7, Roger agresse Nadal sur son coup droit qui parvient à tirer un passing long de ligne sensa­tionnel. Première balle de match pour l’Espagnol. Sur son service, Rafa prend l’ini­tia­tive. Mais le Bâlois lui répond par un passing de revers dont seul lui a et aura le secret. Roger égalise et remporte le set. Egalité parfaite. On se dit que la tendance est inversée et que Federer va pour­suivre sa série à Wimbledon. Après une nouvelle inter­rup­tion de la pluie, Roger a une balle de break à 2–2. Que l’Espagnol sauve parfai­te­ment. C’était sa dernière occa­sion. Jusqu’à 7–7 les deux hommes se suivent. C’est le moment choisi par Rafa pour faire la diffé­rence. Alors que la lumière se fait rare, la rencontre se termine sous les flashs des appa­reils photos. La rencontre entre dans l’his­toire après 4h40 de jeu. Dans le temple du tennis, les deux meilleurs joueurs de la planète nous ont offert une des plus belles parti­tions de l’his­toire moderne du sport. Ce succès permettra à Rafa de se rappro­cher encore plus de la place de numéro un mondial qu’il obtiendra au cours de l’été.

La rétro WLT est orga­nisée en parte­na­riat avec « Roger, mon amour », le livre tennis événe­ment sur Roger Federer.

Instagram
Twitter