AccueilRoland GarrosUn Paire coura­geux s’in­cline avec les honneurs face à Ruud

Un Paire courageux s’incline avec les honneurs face à Ruud

-

« Je devais breaker le jeu d’avant, et là je vendange mon service », en une phrase courte Benoit Paire a résumé le début de la rencontre face à Casper Ruud. A ce moment précis, il mène une manche à zéro et son adver­saire a pris enfin les commandes (4–2).

Rapide sur ses jambes, forte­ment encou­ragé, le trico­lore venait d’en­flammer le Simonne Mathieu pendant près d’une heure avant de baisser physi­que­ment et aussi tech­ni­que­ment avant de proposer un vrai sursaut lors de la 4ème manche. 

Sursaut tardif mais qui permit d’y croire un peu notam­ment quand Benoit distil­lait quelques amor­ties de folie et obte­nait deux balles de set à 6 à 5.

En face Casper Ruud, qui est le clone moderne de David Ferrer, n’a pas baissé de rythme du début à la fin, et surtout il n’a jamais montré le moindre agacement. 

Un jeu sans fiori­tures, ni d’excès en terme de créa­ti­vité mais effi­cace puisque le voilà au 2ème tour (5–7, 6–2, 6–1, 7–6 (4)) en ayant trans­piré suffi­sam­ment pour entrer dans le tournoi.

Pour Benoit, malgré cette bonne copie, la réalité du tennis de haut‐niveau a encore frappé. L’Avignonnais devrait se résoudre à travailler un peu plus car à court physi­que­ment il a quand même poussé le 16ème joueur mondial dans ses retranchements.

Instagram
Twitter