AccueilRoland GarrosWilander : "Depuis que je suis arrivé à Paris, je n'entends presque...

Wilander : « Depuis que je suis arrivé à Paris, je n’entends presque que ce mot dans la bouche de mes interlocuteurs : ‘divertissement’. Et ça m’agace pas mal. Non, le tennis n’est pas un divertissement »

-

Consultant pour le journal L’Équipe durant toute la quin­zaine de Roland‐Garros, Mats Wilander délivre chaque jour sa petite chro­nique person­nelle sur un sujet qui lui tient à cœur. Ce dimanche, le Suédois a voulu insister sur le sérieux du tennis tandis que certains tentent tant bien que mal de le rendre abso­lu­ment divertissant. 

« Depuis que je suis arrivé à Paris, je n’en­tends presque que ce mot dans la bouche de mes inter­lo­cu­teurs : diver­tis­se­ment. Et ça m’agace pas mal. Non, le tennis n’est pas un diver­tis­se­ment. Comme la musique ou les arts en général, il peut être extrê­me­ment diver­tis­sant. Mais ce n’est pas la même chose. Pour moi, un diver­tis­se­ment, c’est par exemple quand, sur un plateau télé, on verse de l’eau sur la tête de quel­qu’un de célèbre. Ce peut être amusant (ou pas) mais ce n’est en aucun cas quelque chose de profond, d’in­té­res­sant, de didac­tique ou d’ins­pi­rant. Ce n’est pas sérieux. Or le sport, c’est sérieux. Le tennis, c’est sérieux. »