AccueilRoland GarrosWilander ne veut pas entrainer : "Être coach, c'est se retrouver dans...

Wilander ne veut pas entrainer : « Être coach, c’est se retrouver dans la peau de l’âne qui tire le wagon »

-

Ce dimanche, Mats Wilander a accordé un entre­tien à nos collègues de l’Equipe pour faire un point sur 20 ans de chro­nique au sein du quoti­dien sportif. L’ex‐joueur suédois s’est notam­ment exprimé au sujet de l’idée de devenir coach. Sa réponse est assez radicale.

Vous avez eu quelques expé­riences de coach mais on dirait que vous préférez votre fonc­tion de chro­ni­queur…
Être coach, c’est se retrouver dans la peau de l’âne qui tire le wagon. C’est très rare de pouvoir trouver le bon moment pour dire quelque chose et c’est très risqué pour votre rela­tion avec le joueur. Comprendre un joueur, c’est très compliqué. Alors que chro­ni­queur est un job où l’on peut montrer son amour du jeu et des joueurs. Même si on est critique, ça prouve au moins qu’on s’in­té­resse et qu’on s’at­tache à eux. Oui, on pointe leurs faiblesses mais unique­ment parce que ça peut les aider à progresser. Je ne serai pas toujours popu­laire, mais je m’en fiche. Ces chro­niques, ce sont mes contri­bu­tions au jeu. »