US Open
Bousculé par Khachanov, Nadal rejoint les huitièmes



À deux points de mener deux manches à rien, Karen Khachanov a finalement craqué face à Rafael Nadal au terme d’un combat somptueux où l’intensité a été totale. Poussé dans ses retranchements, l’Espagnol s’en sort 5-7, 7-5, 7-6(7), 7-6(3) après 4h23 de jeu et rejoint Nikoloz Basilashvili pour les huitièmes de finale. Si la déception prime, le Russe peut néanmoins quitter le tournoi la tête haute.

Pour un premier test, Rafael Nadal a été servi. Après deux premiers tours où il n’a pas été inquiété, l’Espagnol (tenant du titre) a été contraint de s’employer pour se débarrasser de Karen Khachanov. Si le Russe de 22 ans n’avait jamais gagné un seul set en quatre confrontations, il a mis fin à la malédiction en remportant la première manche. Le 26e mondial, qui joue vite et sans reculer de sa ligne, confirme avec le break en poche dans le deuxième acte (4-2). Le match va alors s’emballer avec trois breaks de suite et une occasion en or pour Khachanov qui a servi pour mener deux manches à rien à 5-4 en passant à deux points d’y parvenir… La pluie s’invite aux festivités et le toit est déployé sur le Stadium Arthur Ashe. Ces nouvelles conditions indoor profitent au Majorquin qui égalise à un set partout au terme d’un break réussi alors que Khachanov menait 40-15 mais qu’il a ensuite commis deux doubles fautes de suite…

Khachanov n'a jamais abdiqué

La suite est dantesque. Loin d’abdiquer, Karen Khachanov conserve sa mise en jeu malgré trois opportunités de break en faveur de Rafael Nadal. Et le Taureau de Manacor fait la différence dans le jeu décisif qu’il conclut sur un échange de 39 coups de raquette ! Avec ce point totalement dingue, le numéro 1 mondial prend les commandes en menant deux sets à un. Le plus dur est fait pensait-on. Une impression confirmée quelques minutes plus tard lorsqu’il prend le service de son adversaire et mène jusqu’à 5-3. Forçant Nadal à servir pour le match, Khachanov réussit un break blanc au moment le plus inattendu, celui pour égaliser à 5-5. Mais comme dans le set précédent, le tie-break tourne très vite en faveur de Rafael Nadal qui finit par s’imposer 5-7, 7-5, 7-6(7), 7-6(3) après 4h23 de jeu.

Malgré la défaite, Karen Khachanov peut quitter l’US Open avec la tête haute tant il a bousculé Rafael Nadal. Rarement, l’Espagnol n’avait été bougé comme il l’a été pendant plus de quatre heures. Son huitième de finale face à l’invité surprise Nikoloz Basilashvili aura une toute autre physionomie.