US Open
Federer, des débuts en roue libre ?

Les choses sérieuses débutent aujourd'hui, pour Roger Federer. Après sa campagne victorieuse à Cincinnati, le Suisse foule les courts à l'US Open pour le premier tour. Son adversaire : Donald Young.

"Je ne sous-estimerai plus jamais un adversaire, ça m'a joué trop de tours étant plus jeune." Cette déclaration de Roger Federer, numéro un mondial, ce samedi, pourrait se décliner à 99% de ses premiers tours à l'US Open. Depuis ses premiers pas à Flushing Meadows, Roger a toujours affronté un adversaire bien, bien inférieur à lui, en termes de classement. Pas étonnant depuis 2004. Mais c'était aussi le cas avant. D'ailleurs, depuis cette même année 2004, il n'a plus jamais lâché une manche en ouverture du tournoi, laissant en moyenne 2,5 jeux par sets à ses malheureux adversaires.

La saison passée, le triste vainqueur du lot maudit fut Santiago Giraldo. Le Colombien, 54ème mondial, avait tiré le Suisse au premier tour et s'était incliné 6-4 6-3 6-2. En 2012, c'est Donald Young qui reprend le rôle. Le troisième Américain a défier Mister Fed d'entrée, avec Scoville Jenkins, 319ème, en 2007, et Devin Britton, 1370ème, en 2009. Donald Young, un nom bien connu des aficionados de l'actu tennis. En effet, ce garçon de 23 ans a été longtemps présenté comme le Richard Gasquet des USA, pétri de talent, champion du monde junior en 2005. Depuis, plus grand chose. Des espoirs principalement déçu et une inconstance traître. Il a néanmoins semblé passer un cap en 2011 : une finale à Bangkok face à Andy Murray, un huitième ici-même, à l'US Open, une demi-finale à Washington et des succès sur Wawrinka, Monfils... et l'Ecossais pré-cité ! Résultat : il atteint la 38ème place mondiale, son meilleur classement, en février dernier. Malheureusement, c'est tout ce qu'on retiendra. Il a, depuis, rétrogradé à la 80ème position. Et n'a gagné que trois matches en 2012. Pour, tenez-vous bien, 18 défaites au premier tour. 18.

C'est ce garçon un peu perdu aujourd'hui que Roger Federer se fait un plaisir d'affronter, ce soir. Le numéro un mondial ne l'a jamais joué, mais en a certainement entendu parler. Au moins pour ces défaites qui fait de Mathilde Johansson et ses 10 échecs consécutifs une petite joueuse. Roger vient de remporter le Masters 1000 de Cincinnati. Et de coller une bulle à Novak Djokovic. PMU accorde une cote de 1,01 au Bâlois, contre 10 au "jeune" Donald. On peut prendre les paris sur le nombre de jeux qu'inscrira ce dernier. Et on espère qu'il parviendra à en mettre quelques uns pour faire bonne figure devant son public. Mais, en toute sincérité, on ne croit pas vraiment à une véritable opposition. Voyons ça !

Federer mystifiait Djokovic
Federer, le mieux payé au monde
Le programme de lundi : Federer...