Accueil US Open BREAKFAST IN AMERICA : Nishikori écrit l’his­toire, Cilic fait tomber le roi

BREAKFAST IN AMERICA : Nishikori écrit l’histoire, Cilic fait tomber le roi

-

Double trem­ble­ment de terre hier à Flushing Meadows ! Respectivement opposés à Novak Djokovic et Roger Federer, Kei Nishikori et Marin Cilic se sont quali­fiés pour la finale de l’US Open. C’est donc une finale inédite et inat­tendue à laquelle nous allons assister lundi. Résumer d’une journée pas comme les autres à la Big Apple.

Nishikori écrit l’histoire

Enorme ! Opposé au numéro un mondial, Kei Nishikori a validé son billet pour la première finale de sa carrière en Grand Chelem, au terme d’un match plein de maitrise. C’est donc une page de l’his­toire moderne du tennis à laquelle les spec­ta­teurs du Arthur Ashe Stadium ont assisté hier. En effet, Nishikori devient le premier Japonais de l’ère Open à atteindre une finale de Grand Chelem. Il n’aura fallu « que » quatre sets, 6–4 1–6 7–6 6–3, et 2h52 de jeu pour que le numéro 11 mondial prive Novak Djokovic d’une nouvelle finale. Pressant et agressif d’en­trée, le Japonais est logi­que­ment parvenu à remporter le premier set en 40 minutes. Néanmoins, il ne faudra que 30 minutes à Novak Djokovic pour recoller au score au terme d’un set où la tête de série numéro 10 a paru moins en jambe. Dans le troi­sième set, Nishikori s’ac­croche et parvient à l’emporter au terme d’un tie‐break qui aura vu Djokovic commettre un grand nombre de fautes directes. Le quatrième set n’est que la suite logique de ce qui s’est passé pendant la rencontre. Novak sert en premier et se fait breaker d’en­trée. Nishikori tient et remporte le match. Courageux et déter­miné, le Japonais vient de s’of­frir sa première finale en Grand Chelem.

Cilic fait tomber le roi

Une sensa­tion en appel souvent une autre, c’est ce qui s’est passé, hier sur le ciment new‐yorkais. Opposé à Roger Federer, Marin Cilic s’est lui aussi qualifié pour sa première finale en Grand Chelem. Il n’aura fallu que trois sets, 6–3 6–4 6–4 et 1h45 de jeu pour que le Croate vienne à bout du numéro trois mondial. Dans le premier set, c’est Cilic qui frappe en premier, en brea­kant le Suisse au quatrième jeu. Le Croate main­tient l’écart et remporte le set en 29 minutes. Dans la deuxième manche, rebe­lotte, Cilic break Federer d’en­trée et parvient encore à garder son avance pour s’ad­juger le second set. La tête de série numéro deux n’a plus le choix, et parvient à breaker Cilic à l’en­tame du troi­sième set. Mais c’était sans compter sur la téna­cité de la tête de série numéro 14, qui débreake et recolle au score. Federer à la pres­sion et cède sur son service au septième jeu. Cerise sur le gâteau, le Croate envoie trois aces coup sur coup dans le dernier jeu et remporte le match. Roger n’a rien pu faire, Cilic est en finale.

La vidéo de la nuit

Les tweets du jour

Les déclas du jour

Kei Nishikori après sa victoire sur Novak Djokovic : « J’ai toujours été prêt à affronter ce genre de joueurs. Surtout cette année où j’ai très bien joué. J’ai disputé la finale d’un Masters 1000 et j’ai déjà battu des joueurs de ce calibre. J’étais un peu tendu de disputer ma première demi‐finale, mais je dirais aussi que ma confiance m’a aidé. J’ai très bien joué de manière très agres­sive. Je n’ai pas attendu la balle. Même si l’ad­ver­saire s’ap­pe­lait Novak, j’ai joué mon tennis. Et tout a très bien marché aujourd’hui. »

Novak Djokovic après son élimi­na­tion : « A part au deuxième set, je n’ai pas joué au niveau que j’es­pé­rais, j’ai fait trop d’er­reurs directes, je n’avais pas la bonne longueur de balle, je n’étais pas moi‐même. Je n’ar­ri­vais pas à bien frapper la balle, il a profité de mes erreurs et moi pas des siennes. »

Instagram
Twitter