AccueilUS OpenClijsters, c’est fini

Clijsters, c’est fini

-

Kim Clijsters a été battue au 2e tour de l’US Open par Laura Robson (7–6[4] 7–6[5]). Quatre fois titrée en Grand Chelem dont trois à Flushing Meadows, la Belge met un terme défi­nitif à sa carrière. Une nouvelle page se tourne pour le tennis féminin.

Kim Clijsters l’avait dit. L’US Open 2012 serait le tout dernier tournoi de sa carrière profes­sion­nelle. Arrivée en manque de matches et de rythme à New York, l’ex‐numéro 1 mondial n’a malheu­reu­se­ment pas pu dépasser le deuxième tour, battue par la très promet­teuse Laura Robson. Malgré une très belle comba­ti­vité, Kim a dû céder en deux sets et autant de tie‐breaks (7–6[4] 7–6[5]).

Émue mais souriante, la Belge s’est longue­ment exprimée sur le court Arthur Ashe avant de reprendre une dernière fois le chemin des vestiaires. « Je veux d’abord remer­cier le public new‐yorkais. Merci, vrai­ment merci. J’ai réalisé un de mes plus grands rêves ici en 2005, lorsque j’ai gagné mon premier Grand Chelem. J’ai toujours été inspirée par l’énergie qui se dégage de ce lieu et j’ai d’ailleurs joué quelques uns de mes plus grands matches ici. Il n’y avait pas de meilleur endroit pour mettre un terme à ma carrière, ça ne faisait aucun doute pour moi. J’aurais juste souhaité que ça ne se termine pas aujourd’hui. J’ai tout donné mais ce n’était pas suffi­sant. Depuis ma première retraite, j’ai vécu une super aven­ture avec toute mon équipe. Cela valait vrai­ment le coup de revenir. C’était fou de gagner à nouveau des Grands Chelems. En 2009, j’ai vécu toutes les émotions. Mon père nous a quittés, puis j’ai repris le tennis et 9 mois plus tard je gagnais l’US Open. C’étaient les montagnes russes émotion­nelles. J’ai tout connu cette année‐là. C’est diffi­cile de décrire pour­quoi dans certains endroits il se passe des choses si incroyables. Je suis très fière que cela se soit produit à New York. Et j’ai désor­mais hâte de vivre une autre partie de ma vie. »


Kim Clijsters, 29 ans, a gagné 4 Grands Chelems (Open d’Australie 2011, US Open 2005, 2009, 2010) au cours de ses deux carrières (2002–2007 puis 2009–2012). Numéro 1 mondiale en 2003, la Belge a remporté en tout 41 tour­nois sur le circuit WTA. Une vraie cham­pionne, doublée d’une person­na­lité excep­tion­nelle. « Kim Clijsters était appré­ciée de toutes les filles du vestiaire » expli­quait récem­ment Martina Navratilova. « Il était même impos­sible de trouver quel­qu’un qui dise du mal d’elle. » Une joueuse qui manquera au tennis féminin, c’est certain !

Instagram
Twitter