Accueil US Open Darren Cahill : « Les res­tric­tions pour l’US Open sont incroya­ble­ment difficiles »

Darren Cahill : « Les restrictions pour l’US Open sont incroyablement difficiles »

-

Actuellement chez lui en Australie, Darren Cahill a été inter­ro­gé par l’agence Reuters sur les mesures envi­sa­gées par l’USTA pour orga­ni­ser l’US Open. Le coach de Simona Halep rejoint le clan de Novak Djokovic : « Les res­tric­tions sont sévères. Elles sont incroya­ble­ment dif­fi­ciles et chaque joueur aura son propre avis sur la façon dont cela fonc­tion­ne­ra pour lui. Je suis presque sûr que ça ne mar­che­ra pas pour Simona. Si vous êtes dans une équipe de base­ball ou de foot­ball, vous avez au moins vos coéqui­piers avec qui voya­ger, man­ger, s’entraîner. Le ten­nis est un peu dif­fé­rent car c’est un sport indi­vi­duel. Pour Simona, il faut venir de Roumanie, il faut pas­ser quatre semaines dans cet hôtel de New York et on ne peut ame­ner qu’une seule per­sonne. Normalement, tu as un phy­sio, un sparring‐partner, un ou deux entraîneur(s). En gros, il faut res­ter dans cette bulle avec une seule per­sonne pen­dant trois ou quatre semaines et être pro­fes­sion­nel pour être com­pé­ti­tif au plus haut niveau. Il y aura beau­coup de joueurs qui auront un pro­blème avec ça, c’est évident. »

L’entraîneur de la Roumaine ter­mine sur une note plus posi­tive puisqu’il a conscience que les ins­tances font tout pour per­mettre au cir­cuit de reprendre : « Nous vou­lons tous nous remettre au tra­vail, alors nous espé­rons que le cir­cuit repren­dra très bien­tôt. Je sais que les offi­ciels de l’US Open font tout leur pos­sible pour que ça se réa­lise. Beaucoup de choses changent en deux ou trois jours, sans par­ler dans six ou sept semaines. Avec le temps, je pense que beau­coup de res­tric­tions vont com­men­cer à diminuer. »

Instagram
Twitter