Accueil US Open Djokovic fait le point après son élimination

Djokovic fait le point après son élimination

-

Après sa défaite en demi‐finale de l’US Open face Kei Nishikori, Novak Djokovic s’est rendu en confé­rence de presse. Le numéro un mondial, qui n’a pas voulu se cacher derrière les condi­tions clima­tiques, est revenu sur le jeu de son adver­saire du soir et a évoqué ses ambi­tions pour la fin de l’année.

Pouvez‐vous nous parler des condi­tions clima­tiques sur le court et plus parti­cu­liè­re­ment de la chaleur ?

Djoko : « Les condi­tions étaient les mêmes pour les deux joueurs, elles n’étaient pas faciles, mais Kei avait passé plus de temps sur le court que moi. Ce n’est pas une excuse. Je le savais capable de jouer de nouveau un match en cinq sets, parce qu’il n’a pas joué beau­coup avant ce tournoi, il a fait une grosse coupure et il s’est préparé spéci­fi­que­ment pour l’US Open. Il a produit du grand tennis, c’était le meilleur joueur sur le court aujourd’hui. C’est devenu un joueur très complet, il est très rapide, il renvoie beau­coup de balles et utilise la moindre balle courte pour atta­quer. A la fin du match, on a bien vu que nous ne bougions plus autant qu’au début, mais je ne veux pas me servir des condi­tions comme une excuse. Mon tennis n’était simple­ment pas en place. »

Que pensez vous de l’évo­lu­tion du jeu de votre adver­saire cette année ?

Djoko : « Jusqu’à présent, il n’avait pas utilisé son coup droit, comme il l’a fait aujourd’hui (hier). Son revers est très solide. C’est l’un des meilleurs revers à deux mains du circuit. Il est agressif et très rapide lors­qu’il reçoit les balles en fond de cour. Chaque balle courte, il attaque. Je pense main­te­nant qu’il fait parti des tous meilleurs joueurs au monde. A part dans le deuxième set, il m’a empêché de mettre mon jeu en place. »

Cette année, vous rede­venez numéro un mondial, vous gagné Wimbledon et vous êtes fina­liste à Roland Garros. Que pensez‐vous de votre année ?

Djoko : « Eh bien, ce n’est pas encore fini ! Vous savez, avant le match, je pensais que je pouvais encore une fois aller en finale et je suis donc déçu. Mais c’est comme ça, c’est le sport. Je féli­cite mon adver­saire qui a été supé­rieur. Je vais essayer de finir cette année au plus proche de ce que j’ai réalisé l’année dernière. »

Instagram
Twitter