AccueilUS OpenDjokovic : « Honnêtement, je ne savais pas qu’ils chan­taient. Je pensais qu’ils…

Djokovic : « Honnêtement, je ne savais pas qu’ils chantaient. Je pensais qu’ils sifflaient. Je ne sais pas, ce n’était pas exactement l’ambiance idéale pour moi »

-

Lors du deuxième set perdu par le Serbe, le public a clai­re­ment soutenu l’es­poir Rune.

Même si sur le court il peut être diffi­cile de bien entendre cette clameur, il est clair que la foule voulait que l’out­sider aille encore plus loin. 

Une telle situa­tion aurait été diffi­cile à comprendre s’il y avait eu sur le court Roger Federer en quête d’un Grand Chelem historique.….

Mais Novak sait très bien que personne n’ira lui donner le titre, pas même le public de New‐York. 

Alors en confé­rence de presse, il a préféré rester philo­sophe et ne pas perdre d’énergie sur ce sujet : « Honnêtement, je ne savais pas qu’ils chan­taient. Je pensais qu’ils sifflaient. Je ne sais pas, ce n’était pas exac­te­ment l’am­biance idéale pour moi. Mais j’ai joué dans de telles ambiances avant, donc je sais comment gérer ça », a déclaré Djokovic.

Auparavant, le numéro 1 mondial pour ne pas créer de polé­mique inutile avait vanté les qualités du public améri­cain : « Le central Arthur Ashe est certai­ne­ment le stade le plus bruyant et le plus diver­tis­sant de notre sport. On aime­rait avoir toujours être soutenu par lui, mais ce n’est pas toujours possible. C’est tout ce que je peux dire »

Instagram
Twitter