AccueilUS OpenDjokovic : "Je ne suis pas offensé"

Djokovic : « Je ne suis pas offensé »

-

Diminué par une bles­sure à l’épaule gauche, Novak Djokovic a préféré jeter l’éponge face à Stan Wawrinka alors qu’il était mené deux manches à rien (6–4, 7–5, 2–1). En confé­rence de presse, le Serbe a fait le point sur la situa­tion mais aussi sur les sifflets du public new‐yorkais.

« Oui, c’est l’épaule gauche. Je souhaite avant tout féli­citer Stan et je lui souhaite vrai­ment le meilleur pour la suite du tournoi. Je ne veux pas parler de mes bles­sures. Je l’ai déjà dit dans le passé. Oui, j’ai aban­donné à cause de l’épaule gauche mais je ne veux pas plus en parler. » En confé­rence de presse, Novak Djokovic n’avait pas envie de s’attarder sur sa bles­sure. Néanmoins, le Serbe a confié que la douleur était présente depuis plusieurs semaines : « On va évaluer la situa­tion. J’ai fait beau­coup de trai­te­ments et d’examens ces derniers jours. On va devoir recom­mencer et voir comment l’épaule réagit. Le fait de ne pas jouer ces prochains jours va me permettre de récu­pérer plus vite. Pour l’instant je prévois de jouer Tokyo (30 septembre au 6 octobre) et j’espère pouvoir le faire. Au bout d’un moment, on ne sait plus ce qu’on ressent. La douleur était perma­nente en étant plus ou moins forte. J’ai pris des choses pour la calmer. Parfois, ça fonc­tion­nait et d’autres fois, non… »

Le numéro 1 mondial a égale­ment été ques­tionné sur les sifflets lors de sa sortie du stadium Arthur Ashe. Il préfère ne pas y prêter atten­tion : « Je ne suis pas offensé par qui que ce soit. Je ne prête pas vrai­ment atten­tion à ça. J’aime respecter les autres et j’espère qu’ils peuvent comprendre et respecter ma déci­sion. Je suis désolé pour le public qui n’a pas pu voir un match complet. Beaucoup de gens n’ont pas compris ce qu’il se passait. C’est comme ça. Oui, c’est frus­trant, très frus­trant. Mais je ne suis pas le premier ni le dernier à devoir aban­donner lors de l’un des plus grands événe­ments de l’année. »