Accueil US Open Djokovic, le retour

Djokovic, le retour

-

Novak Djokovic a plus d’un tour dans sa raquette. Opposé à Juan Martin Del Potro, huitième au classement, le Joker l’a emporté en trois sets 6-2, 7-6 (3), 6-4. Une victoire facile, un tennis retrouvé et une sixième demi-finale d’affilée à l’US Open. Vers un retour du roi de 2011 ?

« Je reviendrai ». Ou « I’ll be back », pour les puristes. Cette célèbre réplique de Schwarzy dans Terminator colle bien à la situation. Car cette nuit la machine à tuer Djokovic est revenue. Ce joueur de tennis implacable, impeccable et imbattable. Oui, Nole a retrouvé son jeu de 2011, l’espace d’une soirée. Ce fameux « cosmic tennis », comme aime à le qualifier son coach Marian Vajda. Il n’est jamais vraiment parti d’ailleurs. Mais il s’est enfin réveillé au meilleur des moments lors de ce premier vrai test de l’US Open. « C’était un match très compliqué, bien plus que le score ne le laisse paraître. On a quand même joué plus de trois heures, avec un second set crucial. On a eu beaucoup de points très intenses, des échanges très longs. J’ai quand même pris beaucoup de plaisir à jouer un tel match. Del Potro est un grand joueur, avec un superbe service. J’ai essayé d’être plus agressif et de bouger beaucoup. Je savais qu’en faisant durer les échanges j’aurais plus de chances de l’emporter ».

Modeste, le Serbe. Mais réaliste aussi. Car malgré son coup de mou dans la seconde manche, il n’a pas flanché bien longtemps. Mené 5-3, Nole aurait pu voir son match tourner au vinaigre. Niet. Le numéro deux mondial s’est rapidement remis dans le sens de la marche, claquant des coups de folie. En témoigne ce revers à vous dégoûter du tennis, le long de la ligne pour conclure le set. Désormais en demi-finale de l’US Open pour la sixième fois d’affilée, Nole fait figure d’ultime favori. Pas de Federer, pas de Nadal. La voie semble dégagée. Mais Djokovic ne s’en formalise pas. « Pour moi c’est la même chose. Je considère chaque match avec le même sérieux, peu importe qui je joue. Berdych, Ferrer… ce sont des joueurs du Top 10. Ça a surpris beaucoup de monde de voir Federer éliminé, lui qui a dominé le tennis durant toutes ces années. Mais Berdych a mérité sa victoire, avec un tennis incroyable. Ces joueurs voudront faire de leur mieux ».

Ferrer, il en parle. En treize confrontations avec Nole, l’Espagnol a vaincu cinq fois… mais jamais en Grand Chelem. Leur dernière confrontation dans ce type de tournoi s’est soldée par une victoire sèche en trois sets du Serbe à l’Open d’Australie 6-4 7-6 6-1. Easy. Depuis le Terminator a récidivé à Miami. Le puncheur ibérique va donc devoir hausser son niveau de jeu. Ou même devenir un autre homme, s’il veut battre CE Djokovic. « David est un des plus grands compétiteurs que je connaisse » explique Novak. « Les gens ne parlent pas beaucoup de lui mais il est un des plus réguliers du circuit. Face à lui il faut mériter chaque point. Je suis le tenant du titre mais la pression m’affecte moins maintenant qu’en 2009 par exemple en Australie où j’étais très nerveux. Depuis j’ai appris. Je ne me concentre que sur chaque match ».

David Ferrer bien d’en faire autant.

Instagram
Twitter