AccueilUS OpenFederer : "Je me suis entraîné à fond"

Federer : « Je me suis entraîné à fond »

-

Battu en huitièmes de finale l’année dernière par John Millman à la surprise géné­rale, Roger Federer, cinq fois vain­queur du tournoi (de 2004 à 2008) est une nouvelle fois apparu détendu en confé­rence de presse. Le numéro 3 mondial est en quête de rachat après une élimi­na­tion précoce à Cincinnati. Extraits.

Sur sa défaite à Cincinnati face à Andrey Rublev…
« Ce sera peut‐être un mal pour un bien. Parfois, on a besoin d’une défaite comme ça pour provo­quer une réac­tion. En 2017 par exemple, après ma victoire à l’Open d’Australie, j’avais été battu d’en­trée à Dubaï (ndlr : par Donskoy). Or après ça, j’avais enchaîné en gagnant à Indian Wells et Miami. Peut‐être que c’est la même chose aujourd’hui. Après un bon Wimbledon, j’avais besoin de chuter pour me reprendre, travailler dur, faire ce que j’avais à faire. Ce sera un tournoi diffi­cile à gagner, c’est sûr, mais je sens que je fais partie de ceux qui peuvent le faire. »

Sur son programme depuis cette défaite…
« Au lieu de jouer des matchs, je me suis entraîné à fond. J’ai pris un jour de repos vendredi dernier, ensuite, ç’a été trois heures par jour samedi, dimanche et lundi. Et puis deux jours de repos parce que l’idée, c’est d’ar­river à l’US Open avec de la fraî­cheur. Ici, j’ai fait une séance jeudi et vendredi avec Stan (Wawrinka), une heure. Samedi et dimanche, je fais ce qu’il faut pour être en forme lundi soir. »

« Il faut garder en tête que la domination de Novak, de Rafa, ce n’est pas une chose  »normale »

Sur le fait qu’il soit de nouveau favori avec Nadal et Djokovic…
« Maintenant que Novak, Rafa et moi sommes à nouveau en bonne santé, ça rend les choses plus diffi­ciles pour tous les jeunes joueurs. Mais ils frappent à la porte et de plus en plus fort. Il faut garder en tête que la domi­na­tion de Novak, de Rafa, ce n’est pas une chose  »normale ». Au tennis, tout se joue à si peu… les marges sont infimes. Si on gagne 55 % des points, c’est déjà dominer. Donc, oui, ce sont les mêmes favoris cette fois et ce serait une grosse surprise si quel­qu’un d’autre parve­nait à gagner. »