AccueilUS OpenHalys : "Ne pas jouer une qualif de Grand Chelem, c'est chiant....

Halys : « Ne pas jouer une qualif de Grand Chelem, c’est chiant. On vit pour ça »

-

Quentin Halys, 194e mondial, est direc­te­ment impacté par la déci­sion de l’USTA de ne pas orga­niser les quali­fi­ca­tions pour l’US Open. Interrogé par le journal L’Equipe, le Tricolore de 23 ans ne cache pas sa décep­tion : « Je suis un peu défait. J’avais l’impression que tous les joueurs, même ceux du tableau prin­cipal, étaient d’accord pour dire : soit on joue l’US Open norma­le­ment, soit il n’y aura rien. »

Avec beau­coup de sincé­rité, le natif de Bondy souligne ensuite le manque que constitue l’ab­sence des quali­fi­ca­tions pour des joueurs comme lui : « C’est bien que le tennis reprenne mais pour nous, les joueurs entre guille­mets seconds couteaux, on n’a pas de calen­drier, on n’a rien. C’est dommage qu’ils n’aient pas pris le temps de se pencher sur le calen­drier des Challengers. Ils nous disent le 17 août, mais on n’a pas de visi­bi­lité, rien. Ne pas jouer une qualif de Grand Chelem, c’est chiant. On vit pour ça. C’est le but, quand tu es 200e, de parti­ciper aux qualifs, essayer de se quali­fier et de passer deux tours. C’est ce qui nous motive. Les Challengers c’est bien, mais on s’ar­rache toute l’année pour jouer les Grands Chelems, pas pour les Challengers. »