AccueilUS OpenJabeur donne une petite leçon et brise le rêve de Garcia

Jabeur donne une petite leçon et brise le rêve de Garcia

-

Bien sûr, on savait que cette demi‐finale n’al­lait pas être une partie de plaisir pour la Française, mais on ne pensait pas qu’elle allait prendre cette tournure. 

La Tunisienne, Ons Jabeur, a donné un « récital » alors qu’en face Caroline Garcia a été très loin des pres­ta­tions offertes depuis le début du tournoi. Au final, cela nous rappe­lait presque des  « mauvais » souve­nirs, ceux de la Française qui force son jeu et oublie le fameux relâchement.

Alors oui il y avait l’enjeu lié au fait de jouer sa première demi‐finale dans un tournoi du Grand Chelem, mais cela ne peut pas expli­quer cette petite déroute en deux manches (6−1, 6–3) en 1h06 avec la baga­telle de 24 fautes directes pour la Tricolore. 

Comme l’ex­pli­quait avec justesse Justine Henin, si Ons était dans le rythme, concen­trée et précise, Caroline semblait trop tendue pour faire douter son adversaire. 

Après un premier set bouclé en 22 minutes (6−1), la deuxième manche partait sur le même tempo. Ons brea­kait vite et domi­nait les débats grâce à une régu­la­rité presque inso­lente notam­ment sur sa remise en jeu (8 aces pour Ons). 

En fin de set, Caroline se libé­rait un peu et multi­pliait notam­ment les montées au filet. Mais ce petit sursaut venait trop tard pour inquiéter dura­ble­ment la Tunisienne qui bouclait le match (6−3).

Après Wimbledon, la Tunisienne confirme qu’elle est donc une joueuse tout terrain alors que Caroline stoppe ici sa formi­dable aven­ture esti­vale oute‐atlantique. Il s’agit main­te­nant de très vite effacé la frus­tra­tion de ce rendez‐vous manqué et d’as­seoir encore un peu plus sa nouvelle philo­so­phie de jeu pour pouvoir encore rêver des plus grands titres.

Pour Ons, impres­sion­nante ce jeudi, il est clair que si elle garde la même qualité de frappe et cette séré­nité, elle ne sera pas très loin de soulever le trophée ce samedi, son premier en Grand Chelem.