AccueilUS OpenJo-Wilfried Tsonga : "Un tournoi qui m'inspire"

Jo‐Wilfried Tsonga : « Un tournoi qui m’inspire »

-

Jo‐Wilfried Tsonga est revenu en confé­rence de presse sur sa victoire facile contre Chase Buchanan (6/0 62 61). Il s’est égale­ment exprimé sur son prochain adver­saire, le Finlandais Jarkko Nieminen.


Comment avez‐vous abordé ce match ?

J’ai fait un match comme il se devait que je fasse et puis voilà, ça a donné le score que ça devait je pense, donner. C’est vrai qu’a­vant de rentrer sur le terrain je ne connais­sais pas mon adver­saire, je ne savais pas qui c’était vrai­ment, donc on s’at­tend toujours à une grande adver­sité. Bon, il se trouve qu’elle n’a pas été si grosse que ça donc voilà j’ai envie de dire tant mieux pour moi, et main­te­nant je vais pouvoir me tourner vers la suite. 

J’étais pressé de commencer. C’est fait. J’ai eu un premier match assez facile qui m’a permis de frapper pas mal de balles, de courir et d’ins­taller mon jeu. Face à ce genre de joueur, on ne sait jamais ce qui va se passer sur le court. Quand j’avais son clas­se­ment, j’étais capable de battre n’im­porte qui, à n’im­porte quel moment dans ma tête. 

Aviez‐vous des infor­ma­tions sur lui ?

Je n’avais aucune info. On m’avait dit : « il a un bon coup droit et il sert bien ». Dans ce cas‐là, on dit : « Merci ! » (rires). Avant ce genre de match, c’est diffi­cile parce qu’on me dit qu’il a un bon coup droit et un bon service et fina­le­ment, pas tant que ça (rires).

Est‐ce un match idéal pour faire des réglages ?

Oui. J’ai fait des réglages, j’avais envie de me rassurer du fond du court, courir, me dépenser. Il faut pouvoir se libérer dans les frappes du fond de court. Ces derniers temps, j’avais un manque de réus­site pour tenir la balle dans le terrain. Sur ce match, je me suis attaché à tenir la balle sans faire forcé­ment un coup gagnant en deux ou trois frappes. J’ai voulu l’user, frapper des balles. Quand je commence à mettre la balle dans le court, cela me donne confiance et j’ai l’im­pres­sion que je ne vais pas trop rater quand je vais accélérer.

Quels sont les petits réglages spéci­fiques que vous avez effectués ?

Sur les passings, surtout en revers, je me suis un peu rassuré. J’ai aussi réglé ma posi­tion de retour. J’ai travaillé sur ces choses‐là ces derniers temps. 

Pourquoi aimez‐vous l’US Open ?

C’est un tournoi qui m’ins­pire tout simple­ment parce que j’ai gagné ici chez les juniors. J’adore la ville aussi, et puis parce qu’ici le public est très attentif aux beaux points et au beau jeu.

Que pensez‐vous de votre prochain adver­saire, Jarkko Nieminen ?

C’est un joueur qui m’a déjà posé pas mal de problèmes donc je vais arriver sur le terrain avec un maximum d’envie et j’es­père que je vais gagner. Il est gaucher, il joue très près de sa ligne. Il trouve faci­le­ment mon revers et c’est ça qui me gène un peu. Par ailleurs, il possède une bonne main et il casse un peu le jeu. Mais il revient de bles­sure, donc il va falloir essayer de lui imposer un rythme soutenu qu’il n’a plus l’ha­bi­tude d’avoir.

Article précédentDjokovic convaincant
Article suivantSD – Sharapova express