AccueilUS OpenJohn McEnroe : "Kyrgios a élevé la folie à un niveau supérieur....

John McEnroe : « Kyrgios a élevé la folie à un niveau supé­rieur. Que les choses soient claires, je l’aime bien. C’est un gars sympa. Mais sur le court il fait des trucs complè­te­ment dingues »

-

Personnage incon­tour­nable du monde du tennis, John McEnroe a répondu aux ques­tions du journal L’Équipe dans l’ex­cellent « Paroles d’ex ». Et lors­qu’on lui a demandé quel était pour lui le joueur le plus fou, l’Américain n’a pas hésité une seconde en citant Nick Kyrgios. Explications…

« Le plus fou que j’aie vu, c’est Kyrgios. Il a élevé la folie à un niveau supé­rieur. Que les choses soient claires, je l’aime bien. C’est un gars sympa. Mais sur le court il fait des trucs complè­te­ment dingues. Je continue à espérer qu’il réalise qu’il a de belles oppor­tu­nités devant lui. À mon époque, je trou­vais que Johan Kriek était assez fou. Je suis sûr que pas mal de gens pensent que j’étais fou (sourire). Mais je décer­ne­rais quand même l’oscar à Nick. Le tennis vous fait passer par toutes les émotions. Et on a tous une manière diffé­rente de réagir à la tension et à la pres­sion du résultat. Par exemple, ma manière de réagir à la peur de perdre était de me mettre en colère. Kyrgios, lui, y fait face en fuyant la réalité : il n’es­saie même pas de gagner. Monfils, lui, tente des trucs impos­sibles. On dit qu’ils sont givrés. Je ne le pense pas. Je pense qu’ils sont normaux. Quand j’af­fron­tais Björn, je disais que c’était moi le gars normal. Si on a joué au tennis, on sait toute la frus­tra­tion que ça provoque. Personne ne peut être comme Borg, qui ne montrait aucune expres­sion. C’est beau­coup plus dur. Ce qui rend le tennis si spécial, c’est qu’on est tout seul sur ce court pendant trois heures. On devrait être au courant de ça et être moins dur avec les joueurs. »