Accueil US Open Le phénix Hewitt chamboule tout

Le phénix Hewitt chamboule tout

-

C’est LA grosse surprise de la nuit ! Lleyton Hewitt a éjecté Juan Martin Del Potro de l’US Open dès le deuxième tour. Au bout d’une bataille de 4h03 de jeu, l’Australien s’est imposé en cinq manches : 6-4 5-7 3-6 7-6 (2) 6-1, et confirme son retour sur le devant du la scène. Le vainqueur de 2009 ne défendra donc pas son quart de finale atteint l’an dernier. Cette défaite laisse désormais une voie royale à Novak Djokovic dans son quart de tableau.

Il avait déjà failli se faire cueillir au tour précédent par Guillermo Garcia-Lopez. Tendu et inquiété par un Espagnol 74e mondial, Juan Martin Del Potro a définitivement craqué face à un joueur d’expérience qui retrouve la forme. Il faut bien l’avouer, cela avait tout du match piège pour l’Argentin, en manque de confiance, malgré sa (relative) bonne tournée estivale sur dur (titre à Washington, demie à Cincinnati). De son côté, Lleyton Hewitt est arrivé frais, n’ayant plus joué depuis un mois. Et surtout prêt au combat (comme toujours) après avoir passé trois heures sur le court – une de moins que Del Po – contre Brian Baker au premier tour. En outre, depuis un an, l’ancien numéro un mondial renait des ses cendres après avoir végété de juillet 2011 à septembre 2012 dans les profondeurs du Top 200. Et depuis, il prend un malin plaisir à jouer les trouble-fêtes et les coupeurs de tête. En onze mois, il a donc battu quatre Top 10, après Juan Monaco (10e) à Valence en octobre, Del Potro (8e) – déjà – au Queen’s en juin et Stan Wawrinka dans la foulée à Wimbledon (10e). C’est d’ailleurs le gazon (demie au Queen’s et finale à Newport) qui lui a permis de reprendre une bonne dynamique cet été et d’arriver lancé pour effectuer ce retour en fanfare.

Cette nuit, Lleyton Hewitt a bien été le patron sur le court Arthur Ashe. Solide en fond de court, agressif sur son service et conquérant à la volée, l’Australien s’est rappelé au bon souvenir des new-yorkais, lui qui a atteint les quarts à Flushing Meadows sans discontinuer de 2000 à 2006. Malgré un retard d’un set, il tient bon et fait basculer le match dans le tie-break du quatrième set. Déterminé, il mène rapidement 6-0 et embarque le sixième mondial dans un cinquième round, celui du K-O. Le 66e mondial se montre alors impérial et breake à trois reprises la vacillante Tour de Tandil, pour conclure sur sa deuxième balle de match. Le combat fut à la hauteur de l’affiche, le résultat à la hauteur du mental d’acier de l’Aussie : 6-4 5-7 3-6 7-6 (2) 6-1. Cependant, Hewitt aura bien profité des cadeaux de l’Argentin, auteur de 41 coups gagnants pour… 70 fautes directes (42/43 pour Hewitt). Quoiqu’il en soit, le vainqueur 2001 rejoint le troisième tour, comme l’an dernier. Et il pourrait bien renouer avec les huitièmes, huit ans après… Puisqu’il affronte au prochain tour le Russe Evgeny Donskoy, 102e mondial et tombeur de Jurgen Melzer, le vainqueur de Winston-Salem, au premier tour. Abordable.

Cette défaite surprise de Del Potro va donc l’empêcher de défendre les points acquis suite à son quart de finale de 2012. Conséquences au classement : l’Argentin va retrouver la septième place au classement ATP et Roger Federer gagnera ainsi (au moins) une place à l’issue du tournoi. Ce revers redistribue également les cartes dans le haut du tableau. Ou du tout moins, il confirme que Novak Djokovic possède une grosse paire d’As dans ses mains pour atteindre le dernier carré. Juan Martin Del Potro semblait être le seul adversaire redoutable sur la route du Serbe. Restent néanmoins Tommy Haas ou… Lleyton Hewitt mais le numéro un mondial a le chemin tout tracé vers sa septième demi-finale consécutive à Flushing Meadows. Des trois grands favoris – Djokovic, Nadal et Murray – le finaliste sortant est celui qui possède désormais le quart le plus abordable. Alors, pourra-t-il remercier Del Potro dans dix jours ? A suivre.

La raquette de Novak Djokovic, ici !
Regardez l’US Open en Live sur Eurosport Player !

Article précédentHingis, c’est (déjà) fini
Article suivantLe tweet du jour
Instagram
Twitter