Accueil US Open Le “psy­cho­drame tri­co­lore” va-il deve­nir une affaire d’état ?

Le “psychodrame tricolore” va-il devenir une affaire d’état ?

-

Les auto­ri­tés amé­ri­caines ont déci­dé d’im­po­ser aux joueurs qui avaient été en contact avec Benoit Paire un délai plu­tôt long pour pou­voir reve­nir chez eux. Officiellement, cela devrait être pos­sible vers le 11 Septembre. 

Du coup, for­cé­ment, leur vie est un enfer puis­qu’ils sont obli­gés de res­ter dans leur chambre d’hô­tel alors même qu’ils sont néga­tifs et qu’ils aime­raient for­cé­ment retrou­ver leur famille. 

Du coup, un élan de soli­da­ri­té légi­time se met en place pour les sou­te­nir et expli­quer que l’on pense à eux. C’est ce qu’a fait par exemple Loïc Courteau qui est proche de ses “condam­nés” à résidence. 

Ces évè­ne­ments posent for­cé­ment le pro­blème de la fameuse qua­ran­taine et de la ges­tion future pos­sible à Roland-Garros.

Instagram
Twitter