AccueilUS OpenLe retour des héros

Le retour des héros

-

Avant le début des choses sérieuses lors de cet été améri­cain, quelques joueurs se sont exprimés sur leur retour aux Etats‐Unis. A la maison, Andy Roddick fait le show, et cette année encore il jouera avec son public. « Ce que j’aime, c’est réussir des choses auxquelles les gens ne s’at­tendent pas. On sent la folie monter. Et là, tout le monde prend son pied. »
Quintuple vain­queur à l’US Open, Federer revient sur les origines de ses surnoms, quand les suppor­ters améri­cains ne manquent pas d’ima­gi­na­tion. « Tout a commencé ici, avec The Fed Express, ou Darth Federer quand j’étais habillé en noir. Ils aiment donner des dimi­nu­tifs. C’est vrai­ment agréable de revenir. »
A la même époque il y a un an, sur sa lancée de Wimbledon, Andy Murray avait musclé son jeu, et montré qu’il pouvait « battre n’im­porte qui. » Sa signa­ture victo­rieuse, biceps saillants, a été appré­ciée des Américains et l’Ecossais compte bien le réitérer cette année.
Le compte à rebours a commencé