AccueilUS OpenLes premiers tours qui sentent la poudre (2/2)

Les premiers tours qui sentent la poudre (2/2)

-

À l’aube du début de l’US Open, dont le tirage au sort a été effectué, certaines affiches du premier tour atti­re­ront les regards des obser­va­teurs. Voici la sélec­tion et les pronos­tics de la rédaction.

Stefanos Tsitsipas – Andrey Rublev

L’affiche entre les deux joueurs de 21 ans est le premier tour le plus attendu du tableau masculin. S’il est passé à côté des deux derniers Masters 1000, avec deux défaites au premier tour à Montréal et Cincinnati, Stefanos Tsitsipas reste consi­déré comme l’un des prin­ci­paux outsi­ders à New York. Demi‐finaliste à Washington, le Grec a déjà prouvé qu’il savait répondre présent en Grand Chelem, comme en témoigne sa demi‐finale à l’Open d’Australie cette saison. De son côté, Andrey Rublev traverse une dyna­mique très posi­tive, marquée par sa finale à Hambourg et ses victoires face à Stan Wawrinka et Roger Federer dans l’Ohio. Les deux espoirs se sont déjà croisés une fois sur le circuit, à l’oc­ca­sion des Next Gen ATP finals 2018. Le 8e joueur mondial l’avait diffi­ci­le­ment emporté, 4–3, 3–4, 4–0, 2–4, 4–3. Le facteur physique pour­rait égale­ment avoir son impor­tance, Andrey Rublev étant engagé à Winston‐Salem où il jouera son quart de finale ce vendredi. 

Notre pronostic : Stefanos Tsitsipas en cinq manches.

Matteo Berrettini – Richard Gasquet

Le premier tour entre Matteo Berrettini et Richard Gasquet réunit deux joueurs aux trajec­toires oppo­sées. L’Italien, 25e joueur mondial, a été ralenti par une bles­sure à la cheville après un début de saison canon. Vainqueur à Budapest et à Stuttgart, fina­liste à Munich et huitième de fina­liste à Wimbledon, le Romain a cédé d’en­trée à Cincinnati face à Juan Ignacio Londero (7–6(3), 6–3). De son côté, Richard Gasquet retrouve un niveau digne de son talent, après son opéra­tion d’une hernie ingui­nale en janvier. Le Biterrois, qui s’est offert Kei Nishikori à Montréal, a rallié les demi‐finales du Masters 1000 de Cincinnati. Des perfor­mances qui lui donne­ront confiance à l’heure d’af­fronter le Transalpin pour la première fois de sa carrière.

Notre pronostic : Richard Gasquet en trois manches.

Denis Shapovalov – Felix Auger Aliassime

Le remake du premier tour de la saison dernière promet d’être incan­des­cent. Si Denis Shapovalov l’avait emporté sur abandon, il fera figure d’out­sider cette année tant Félix Auger Alisassime a progressé. Le natif de Montréal, 106e mondial en début de saison, pointe aujourd’hui au 19e rang. Une ascen­sion fulgu­rante portée notam­ment par sa demi‐finale à Miami et ses finales à Rio de Janeiro, Lyon et Stuttgart. De son côté, Denis Shapovalov traverse une saison globa­le­ment déce­vante, sauvée par une demi‐finale à Miami. 38e à l’ATP, le joueur origi­naire de Tel Aviv aura fort à faire face à son ami de 19 ans, contre lequel il s’est récem­ment incliné à Madrid (6–2, 7–6(7)).

Notre pronostic : Auger Aliassime en cinq manches.

Reilly Opelka – Fabio Fognini 

Reilly Opelka, géant améri­cain de 21 ans, a tout du tirage piège pour un Fabio Fognini touché au pied à Montréal. L’Américain, qui sera porté par le public, a disputé les demi‐finales à Atlanta, avant de rallier le deuxième tour à Montréal et Cincinnati, s’of­frant notam­ment Borna Coric dans l’Ohio. Si tout peut arriver compte tenu de la qualité de service de ce dernier, il semble que l’état physique de l’Italien déter­mi­nera en grande partie l’issue de la rencontre. Si le 11e joueur mondial est au top, la soli­dité du tennis qu’il a proposé à Montréal (où il a été éliminé par Rafael Nadal en quarts), devrait suffire pour passer. Les deux joueurs croi­se­ront le fer pour la première fois sur le circuit.

Notre pronostic : Fabio Fognini en quatre manches