Accueil US Open L’US Open dévoile son protocole sanitaire

L’US Open dévoile son protocole sanitaire

-

Après l’annulation du tournoi de Washington en raison de la mauvaise situation aux États-Unis, le doute sur l’US Open planait davantage. La décision finale pourrait être annoncée le 28 ou le 29 juillet et dépend de questions aussi complexes et non sportives que les décisions politiques de l’UE sur la mise en quarantaine des voyageurs américains, mais en attendant les organisateurs ont annoncé une nouvelle importante.

Afin de créer une sorte de bulle, les organisateurs ont supprimé la possibilité de louer des appartements et des maisons individuelles dans l’environnement du tournoi, en limitant les options à deux hôtels : le Long Island Marriott et le Garden City. Tous deux sont situés à environ 30 minutes de l’installation de Flushing Meadows et auront des protocoles de sécurité sanitaire très stricts. Les joueurs auront la possibilité d’être accompagnés par trois personnes de leur équipe, bien qu’une seule d’entre elles puisse être présente sur le terrain lors de la compétition, ce qui implique l’obligation pour tous de séjourner dans les hôtels officiels et dans l’une des deux chambres que chaque joueur de tennis pourra avoir

Afin de garantir l’isolement et une sécurité sanitaire maximale dans les hôtels, tous les joueurs et leurs clients seront soumis à un test de dépistage du coronavirus à leur arrivée à l’hôtel et ne seront pas autorisés à partir avant d’avoir reçu la confirmation qu’ils sont négatifs. Lorsque cela se produira, ils pourront s’entraîner dans les installations de l’US Open, éliminant ainsi la possibilité d’une quarantaine à leur arrivée à New York. Un deuxième test sera effectué 48 heures après leur arrivée, tandis que pendant la semaine du tournoi, ils pourront en faire plus régulièrement. Et comme si cela ne suffisait pas, chacun se fera prendre sa température à chaque fois qu’il entrera dans les installations et devra remplir un formulaire signalant tout symptôme pouvant être lié à la maladie.

Instagram
Twitter