AccueilUS OpenMauresmo : "repartir sur du positif"

Mauresmo : « repartir sur du positif »

-

Défaite très lour­de­ment par l’Italienne Pennetta en 1/8ème de finale de l’US Open, Amélie Mauresmo est très déçue de son match, mais souhaite retenir les aspects posi­tifs de son retour à la compétition.

Huit jeux de service, quatorze double fautes, dont rien que six sur les deux premiers jeux. Ajoutez 40 fautes directes, et vous compren­drez aisé­ment que l’ex‑n°1 mondiale ait été séve­re­ment battue par une joueuse qui ne fait pas partie du gotha mondial.

Amélie, comment expliques‐tu ce match, et cette défaite si lourde ?

C’est la combi­naison d’une joueuse en face qui a été solide, qui a fait son match, surtout dans le deuxième set..voilà et moi qui, de mon côté ai fait un match assez catas­tro­phique au niveau du service, et puis derrière, je pense à toucher un petit peu toutes les zones de mon jeu et donc en donnant beau­coup (de points) dans le jeu, c’est pas facile de se retrouver en posi­tion favorable.

Qu’est ce qu’on fait dans ces moments‐là ? Qu’est‐ce qu’on se dit ?

On essaye un petit peu autre chose, d’aller vers l’avant, d’avoir aussi des retours plus solides, ou faire service‐volée pour essayer de régler un peu le rythme et le service. Il y a eu, je parle du premier set, des moments où ça a bien marché et des moments où malgré ces inten­tions, je donnais encore un peu trop, donc voilà, on essaye pas mal de choses mais aujourd’hui ça n’a pas marché.

Et après un tel score, dans quel état d’es­prit tu te trouves ? abattue ?

On va essayer de mettre un peu ce match derrière soi, le plus rapi­de­ment possible,  et se concen­trer sur ce qui a bien fonc­tionné, ici, et tout au long de la tournée améri­caine. Et puis repartir sur du positif quand même parce que, physi­que­ment cela faisait long­temps que je n’avais pas enchaîné trois tour­nois et autant de matches sans problème, donc ça c’est une bonne chose. Ensuite au niveau du jeu, même si aujourd’hui ça n’a pas bien fonc­tionné, globa­le­ment il y a eu quand même de bonnes choses. On essaye de rester là dessus.

Quel est ton programme dans les semaines à venir ?

Bein là je vais repasser par l’Europe, partir en Asie pour le tournoi de Tokyo, que je suis obligé de jouer, et du coup je vais aller à Pékin après, parce que tant qu’à faire…(Rires)

Pour une ex‑n°1 mondiale, sortir de cette manière de l’US Open, c’est pas facile psycho­lo­gi­que­ment j’imagine ?

C’est pas agréable, il n’y a pas eu un combat comme on aime­rait les avoir, voilà après, c’est comme ça, ça arrive, au mauvais moment certes, mais c’est comme ça. Oui, bilan positif, pour la tournée améri­caine. Je renoue, au moins en Grand Chelem, avec un 1/8ème , ce qui n’était pas arrivé depuis un moment, derrière j’ai enchaîné des matches ici à l’US Open, et les tour­nois précé­dents, ce qui ne m’était pas arrivé depuis plus d’un an aussi, donc bon, ça repart tranquillement.

Instagram
Twitter