AccueilUS OpenMedvedev surclasse un Djokovic dépassé par l’évènement

Medvedev surclasse un Djokovic dépassé par l’évènement

-

Daniil Medvedev est entré ce dimanche 13 septembre 2021 dans une autre dimen­sion, celle des cham­pions de ce sport. Le Russe a fait litté­ra­le­ment exploser Novak Djokovic au terme d’un match remar­quable sur le plan du jeu et de l’at­ti­tude pour décro­cher son premier titre du Grand Chelem à New‐York. Exceptionnel !

Comme face à Nishikori, Brooksby et Berrettini, le numéro 1 mondial est apparu tendu et en manque de rythme lors du premier set où il s’est fait breaker d’entrée avant de sauver deux balles de double break. Décidément, Novak Djokovic n’aime pas les débuts de rencontre sur cet US Open 2021 mais personne ou presque ne semble s’en inquiéter tant Nole a toujours trouvé les réponses.

Le Russe, létal sur sa mise en jeu (7 aces et seule­ment trois points perdus sur son service), aborde de la meilleure des manières sa troi­sième finale en Grand Chelem. C’est d’ailleurs la première fois qu’il s’empare de la première manche. 6–4 en 40 minutes pour le numéro 2 mondial.

Le début du deuxième set sera le tour­nant de cette finale historique.

C’est pour­tant le Serbe qui était le mieux rentré dans cette deuxième manche en se procu­rant notam­ment cinq balles de débreak dont trois d’affilée. Mais après un point qu’il a dû rejouer sur une deuxième balle de Daniil, Nole a dégou­pillé et a explosé sa raquette sur le sol. 

Breaké dans la foulée, il n’en fallait pas plus pour le Russe qui pratique un tennis de très, très haut niveau et qui semble avoir pris tota­le­ment la mesure de l’évènement. 6–4, 6–4. Daniil n’est plus qu’à un set d’un exploit retentissant…

Anéanti mora­le­ment, Nole n’y est plus du tout. Breaké sur ses deux premiers jeux de service, celui qui avait l’im­mense oppor­tu­nité de rejoindre Rod Laver en réali­sant un Grand Chelem histo­rique est en train de couler comme une pierre au fond d’un lac.

Même si ce duel n’aura pas tenu toutes ses promesses, il faut abso­lu­ment souli­gner le match quasi parfait de Medvedev qui a donc tenu parole après les confé­rences de presse où il décla­rait qu’il avait appris de ses deux finales précédentes. 

L’exploit est gigan­tesque. Medvedev a donné la leçon au numéro 1 mondial, lui qui restait sur une série impen­sable de 27 victoires de rang en Majeur… On ne peut quand même pas s’empêcher de penser à cette phrase prononcée par le Serbe sur le court après sa victoire contre Alexander Zverev en demi‐finales : « Je vais jouer ce match comme si c’était le dernier de ma carrière ». Rétrospectivement, on peut penser qu’elle était certai­ne­ment un peu de trop alors que la pres­sion autour de lui était déjà suffi­sam­ment pesante.

Daniil Medvedev glane donc son premier titre du Grand Chelem après avoir surclassé le numéro 1 mondial et le gran­dis­sime favori : 6–4, 6–4, 6–4, en seule­ment 2h05 de jeu. 

Daniil est grand, très grand !

Instagram
Twitter